Chambésy

From Désencyclopédie
Jump to navigation Jump to search
Chambésy
Devise: "Construire, Construire, Construire !!!"
canton Vaud ou Gex
Langues officielles Le français et l'anglais
Système politique Dictature
Dictateur Philippe Schwarm
Parti au pouvoir Les Radicaux
Reine déchue Nadine de Rothschild
Héros communal Tony
Religions Catholicisme, protestantisme, orthodoxie, mormonisme
Population 1'869 suisses + 1'818 corps diplomatique

Chambésy (seulement Chambésy parce que tout le monde s'en fiche de Pregny) est une commune genevoise sous dictature des Radicaux. Comme la commune est peuplé de 1'869 suisses et de 1'818 corps diplomatique qui vivent juste ici parce qu'ils sont proche de l'ONU, quand on se promène, mieux vaut savoir l'anglais !

Géographie

Chambésy est composé de six localités : Tonkin (La Foretaille, Caron, Machéry, etc. Bref, là où tous le monde habite quoi); Le Vengeron (à part la plage, je vois pas qui y vit ?); Chambésy - village (remplit de vieux); Pregny - village (il y a rien à part la mairie, l'église, et des champs avec des moutons); Pregny Parc (Remplit de corps diplomatique) et Pregny - Organisations (Rempli de bureaux pour les corps diplomatique).

Le long du lac Léman se trouve un nombre de villas et châteaux important dans l'histoire de Genève. C'est ici que vivent les riches avec les pieds dans l'eau.

Histoire

Avant, Chambésy était Français et après des passes-passes sous la table entre la Suisse et la France, Chambésy est devenu Suisse (pire même, Genevois). Au début, Chambésy s'appelait Pregny. Mais trouvant cela moche, on a changé en Pregny-Chambésy. Mais comme c'était trop long à dire, on a changé en Chambésy.

Chambésy a longtemps été sous monarchie. La première monarchie fut la famille De Brosses (de 1573 à 1793) qui habitait dans le château de Tournay. À la révolution française, la monarchie des De Brosses fut renversée et la commune connue sa première démocratie.

Cependant, en 1855, Adolph Carl von Rothschild est venu s'installer à Chambésy et y a instauré une nouvelle monarchie. N'aimant pas le château de Tournay, il s'en ait construit un autre pas loin. La famille royale faisait croire aux chambésiens qu'ils avaient le pouvoir en les laissant élire un maire (dont, de toute façon, c'est le roi qui décide qui aura le poste de maire). À la mort du Roi Adolph Carl von Rothschild, c'est sa femme Julie de Rothschild qui devient Reine. Son successeur, le Roi Maurice de Rothschild fut un bon roi proche du peuple. Mais en 1945, le Roi des Belges, Léopold III est venu s'installer à Chambésy et prit le pouvoir du royaume amenant à une guerre entre le Roi Léopold III et le Roi renversé Maurice de Rothschild. C'est finalement le Roi Maurice de Rothschild qui remporta la victoire en 1950. Cependant, en 1977, le Roi Edmond de Rothschild (fils du Roi Maurice de Rothschild) commençait à se lasser du pouvoir et décida de laisser tomber ces conneries et de faire fortune dans les banques à Genève. Le pouvoir passa donc à sa femme, Nadine de Rothschild. Mais comme celle-ci ne sut pas comment gérer Chambésy, une révolte, menée par Pierre Heiniger, un paysan de la commune, éclata et la monarchie fut renversée pour être remplacée par une dictature. Pierre Heiniger instaura un dictature dite "Radical" (le seul parti majoritaire étant le Parti Radical).

Aujourd'hui, la reine Nadine de Rothschild est partie s'exilée de l'autre coté du lac. Le château est encore habité par son fils, Benjamin de Rothschild, qui se barricade ayant peur d'être empalé devant la mairie par le Parti Radical.

Politique

La commune a connue une monarchie (de 1573 à 1793), une démocratie (de 1793 à 1855), encore une monarchie (de 1855 à 1977) et enfin une dictature depuis 1977 :

Liste des dirigeants de Chambésy depuis 1573 :

Monarchie de la Famille De Brosses

  • Jean de Brosses : 1573-1595 ;
  • Pierre de Brosses : 1604-1617 ;
  • Charles de Brosses : 1617-1674 ;
  • Claude de Brosses : 1674-1741 ;
  • Charles de Brosses : 1741-1778 ;
  • René-Augustin de Brosses : 1778-1793.

Démocratie chambésienne

  • Antoine Grenier : 1793-1800 ;
  • Marc-François Vuaillet (père) : 1800-1808 ;
  • Isaac-Antoine Panchaud : 1808-1815 ;
  • Marc-François Vuaillet (fils) : 1815-1817 ;
  • Isaac-Antoine Panchaud : 1817-1834 ;
  • Jean-Adolphe-Amédée d'Arbigny : 1834-1846 ;
  • Isaac-Jules Louis Panissod : 1846-1855.

Monarchie de la Famille De Rothschild

  • Adolph Carl von Rothschild : 1855-1870 ;
  • Julie de Rothschild : 1870-1907 ;
  • Maurice de Rothschild : 1907-1945.

Monarchie des Belges

  • Léopold III : 1945-1950.

Monarchie de la Famille De Rothschild

  • Maurice de Rothschild : 1950-1957 ;
  • Edmond de Rothschild : 1957-1977 ;
  • Nadine de Rothschild : 1977-1977.

Dictature Radicale

  • Pierre Heiniger : 1977-1991 ;
  • Jean-Marc Mermoud : 1991-2011 ;
  • Philippe Schwarm : depuis 2011.

Gouvernement

Dès 1977, Pierre Heiniger renverse la Reine Nadine de Rothschild et prend le pouvoir en changeant la commune en dictature. Le seul parti majoritaire devient alors son parti : le Parti Radical. Le dictateur Heiniger passe ensuite son pouvoir à Jean-Marc Mermoud qui profitera de son pouvoir pour faire de nombreux travaux communaux dont, évidement, il est le directeur de l'entreprise qui les fera... En 1999, le canton demande alors à Chambésy d'arrêter cette dictature et impose des "conseillers d'autres partis" au dictateur...Le Parti Radical est dissous et est fusionné avec le Parti Libéral. Le nouveau parti se nomme : Parti Libéral-Radical (PLR (abréviation de Parti Légèrement Raciste)). Le dictateur Mermoud va alors soudoyer les deux autres conseillers et va donner l'avantage aux anciens Radicaux présent dans le Parti Libéral-Radical. En 2011, Philippe Schwarm devient le nouveau dictateur de Chambésy. Le dictateur Schwarm soudoie sa conseillère Isabelle Rasmussen mais pas son deuxième conseiller Philippe Pasche car celui-ci n'ose rien dire.

L'actuel dictateur Schwarm (ami de Pierre Maudet) va alors se faire des amis promoteurs immobiliers. Ces derniers achètent de grands terrains afin d'y raser la petite maison et d'y faire une quinzaine de "cubes habitables". Cependant la loi genevoise limite le nombre de "cubes habitables" à construire par terrain. Les promoteurs vont alors se tourner vers leur nouvel ami : Schwarm. Celui-ci accepte alors toutes les dérogations impossibles et inimaginable. Schwarm, étant assureur de profession, va alors se faire de l'argent en assurant leurs chantiers et projets mais aussi grâce au pot-de-vin des promoteurs. Mais depuis 2019, le peuple commence à se soulever contre les idées du dictateur Schwarm. Lors des élections de mars 2020, le dictateur Schwarm n'a pas été réélu. Cependant comme personne d'autre voulait reprendre sa place, il est donc resté au poste...

Parlement

Bien que l'opposition est majoritaire dans le parlement de Chambésy, le gouvernement n'en a rien à faire. Le gouvernement ne les écoute pas et continue ses magouilles.

Héros communal

La commune possède un héros communal nommé Tony. Impossible de ne pas le reconnaitre : il est toujours à vélo, porte un bonnet ou une casquette (cela dépend de la saison) et adore parler longtemps. Il se balade constamment entre Chambésy-Dessus et Chambésy-Dessous (très rare de le voir à Pregny vu qu'il n'y a personne avec qui parler là-bas). Il connait tous les "gossip" du village et connait tout le monde. Impossible de le rater. N'importe où dans le village vous verrez Tony. Il n'existe pas un jour de la semaine sans que vous ne voyez pas Tony.

Religion

Bien que la commune est catholique, celle-ci s'est fait envahir par les autres religions. Cela à commencé avec les protestant venu en 1536. après ce fut les orthodoxe en 1967. et ensuite les mormons en 1980 qui on leur base genevoise à Chambésy.


Cet article a une chance non nulle de figurer dans le Best Of ou de ne pas en être.
S'il vous a enthousiasmé, votez pour lui sur sa page de vote ! Ou pas.