Désinformation:L'Association Française des Violeurs et d'autres associations demandent le respect des non-vaccinés

From Désencyclopédie
Jump to navigation Jump to search

L'Association Française des Violeurs et d'autres associations demandent le respect des non-vaccinés

De notre envoyé spécial  Tonospa (discussion) - ‎le 4 2022

ParisFrance — 

Cet après-midi, à Paris, il y a eu une manifestation contre la stigmatisation et la discrimination des personnes non-vaccinées contre le coronavirus. Outre de nombreux groupes non vaccinés et anti-vaccins, la manifestation bénéficie de la présence et du soutien de diverses associations, dont l'Association française des violeurs.

Extension de l'actualité

L'Association française des violeurs, la Confédération nationale des pickpockets, l'Association des conducteurs ivres, l'Union générale des fraudeurs, l'Association française des assassins, le Club français des trafiquants de drogue, la Fédération nationale des voleurs et la Société française des pédophiles avaient annoncé leur soutien à ladite manifestation et ont envoyé plusieurs de leurs dirigeants exprimer leur refus catégorique de toute forme de stigmatisation ou de discrimination à l'encontre des personnes ayant délibérément décidé de ne pas se faire vacciner contre le coronavirus. Des cris tels que "Liberté", "Respect", "Tolérance" ont été entendus lors de la manifestation.

Parmi de diverses autres personnes, l'un des dirigeants d'une des associations citées ci-dessus a déclaré aux manifestants : « Il faut rejeter les poussées d'intolérance. Les personnes non vaccinées ne doivent pas être stigmatisées ou discriminées. Bien sûr, les violeurs ne doivent pas non plus être stigmatisés ou discriminés. Les pédophiles ne doivent pas non plus être stigmatisés. Les voleurs non plus. Les pickpockets non plus. Les conducteurs suicidaires non plus. Tolérance et respect de tous ! Beaucoup de ces groupes ont été victimes de discrimination et je dis que cette discrimination doit cesser maintenant. »

À ces mots, les manifestants ont applaudi. Le dirigeant a poursuivi son discours : « S'il est permis de discriminer les non-vaccinés, tôt ou tard les pickpockets seront également discriminés. Et plus tard ceux qui battaient leurs femmes. Et puis les violeurs. Et par la suite aux assassins. Et aussi des trafiquants de drogue. Non à la discrimination ! Tolérance, respect ! »

Un journaliste a interrogé le président de l'Association française des assassins sur les rumeurs selon lesquelles l'association envierait les non-vaccinés. Après tout, ne pas se faire vacciner augmente ou empêche la contagion de diminuer dans la pandémie de coronavirus, qui a causé et continue de causer des milliers de morts, alors que les meurtriers normaux ne tuent qu'une personne ou quelques personnes. En d'autres termes, les non-vaccinés ont tué et continuent de tuer beaucoup plus. Le président de ladite association a répondu : « Il n'y a de place pour aucune envie. Notre association veut le respect, la tolérance et la cordialité pour chacun. Aussi bien pour ceux qui tuent une ou quelques personnes que pour ceux qui tuent des milliers de personnes et même pour ceux qui ne tuent personne. »

Poème de Martin Niemöller

Le moment le plus émouvant de la manifestation a été lorsque le président de l'Association française des violeurs a pris la parole et a récité le célèbre poème de Martin Niemöller, dûment adapté aux circonstances de la manifestation :

Quand ils sont allés contre les non-vaccinés, je m'en fichais, parce que j'avais été vacciné.

Quand ils sont allés contre l'alcool au volant, je n'ai pas protesté, parce que je n'ai jamais été ivre.

Quand les voleurs ont été emprisonnés, je m'en fichais, parce que je ne l'étais pas.

Quand ils sont allés contre ceux qui maltraitent leurs femmes, je n'ai pas protesté, parce que je ne maltraite pas la mienne.

Quand d'autres tueurs ont été emprisonnés, je m'en fichais, parce que je n'ai jamais tué personne.

Quand ils sont allés chercher les pickpockets, je n'ai pas protesté, parce que ce n'était pas le cas.

Quand ils sont allés chercher les violeurs, je m'en fichais, parce que ce n'était pas le cas.

Maintenant, ils viennent me chercher et il est déjà trop tard.


Cet article a une chance non nulle de figurer dans le Best Of ou de ne pas en être.
S'il vous a enthousiasmé, votez pour lui sur sa page de vote ! Ou pas.