Gland de lait

From Désencyclopédie
Jump to navigation Jump to search

Histoire

Selon une étude afro américaine juive, le gland de lait aussi appelé gland temporaire ou encore de son nom latin Glandulae Lactales Remulus, serait apparu chez un certain Lucas... Celui-ci était alors seulement agé de 6 ans lors de ce phénomène. Lucas nous expliqua que son gland s'était coupé en deux, puis était tombé jusqu'à ce qu'un nouveau gland vienne le remplacer. À ce qu'il paraît, nous devrions le perdre avant nos 21 ans pendant un rapport protégé. Selon la famille de l'enfant, Lucas aurait pleuré tel une femme battue.

Syndrome d'Alan Raisol

Le syndrome d'Alan Raisol est une maladie génétique atteignant les garçons. Le signe de plus distinctif du syndrome de Raisol est entre autres la conservation du gland de lait après la puberté. Les personnes atteintes ne perdent donc pas leur gland de lait.

Les scientifiques estiment que ce syndrome est apparu à l'origine chez des personnes ne s'étant pas décalotté assez tôt, le gland de lait se retrouvais alors figé. Les victimes auraient annoncés : "Même le WD-40 n'a rien pu faire".

Rumeurs

Selon certaines rumeurs féministes complotistes, le gland de lait serait une pure invention de la part de la gente masculine afin de prouver une certaine douleur vécue. Malheureusement pour celles-ci, les rumeurs s'avèrent fausses et furent contredies par une organisation afro américaine juive, menée notamment par Sylvain Pierre Durif.

Intervention chirurgicale

Ôte-gland-de-lait

On estime que l'âge maximal auquel il est possible de perdre son gland de lait est 21 ans. Au-delà, une intervention chirurgicale est vivement conseillée, elle est effectuée par un chirurgien professionnel, un rabbin ou un imam, qui ont des compétences également en matière de chirurgie de la verge, au moyen d'un outil appelé ôte-gland-de-lait visible ci-contre.

L'ustensile permettra une chute sans douleur du gland de lait, entraînant par ailleurs une convalescence d'un mois et la possibilité d'une rupture du testicule gauche suite à l'intervention.

Risques

Si l'intervention chirurgicale est effectuée trop tardivement, il est possible que le gland permanent ne pousse jamais: ainsi, on relève de nombreux cas d'hommes adultes ne possédant aucun gland de sagesse. Dans de plus rares cas, le gland de lait peut se nécroser.

Si l'intervention n'est pas pratiquée, autrement dit si le malade garde son gland de lait jusqu'à l'âge adulte, des risques de stérilité existent. Ce risque existerait à hauteur d’une chance sur zéro.

Rapport sexuel

Le gland de lait n'est pas adapté aux rapports sexuels. De forts risques de saignements abondants existent, ainsi qu'une chute du gland de lait durant le rapport. Si le gland lait se coince dans le vagin ou l'anus de la/du partenaire, il peut y avoir des complications, par exemple une infection aiguë lactique due à la désintégration du gland de lait dans le corps du partenaire (ce qui nécessite une intervention chirurgicale au plus vite).

On répertorie cependant plusieurs cas d’hommes durant l’Antiquité ayant réussi à avoir une vie sexuelle normale avec un gland de lait. En revanche, ces derniers étants stériles, ils n’étaient pas considérés comme des vrais hommes et étaient jugés inapte à rejoindre les troupes au combat.

Prévention

Nuvola apps important.png
Faites attention !
SI VOUS PERDEZ VOTRE GLAND DE LAIT pendant un rapport sexuel, contactez immédiatement les urgences.

Longtemps tabou, le sujet commence à être sérieusement étudié. Une campagne de prévention est lancée par le ministère de la Santé ainsi que l'association "Le gland de lait anonyme" (crée par Benbolt et Robolt) depuis juin 2015.

Des complications peuvent se montrer si votre gland de lait n'est pas tombé avant vos 21 ans tel que des brûlures intérieurs, saignements, nœud intratesticulaire etc ...

Des études scientifiques tendent à laisser croire que certaines personnes rousses ne peuvent pas perdre leur gland de lait, limitant d'ailleurs les rapports sexuels ce qui explique leur rareté.

Dans la culture populaire

Le 7 janvier 2015, afin de sensibiliser les jeunes, Laurent Ruquier ironise et déclare sur Europe 1 : "Comment est-ce que je retire le gland de lait de mon partenaire ? En pétant."

Au cinéma, dans le film Harry Potter et le Prisonnier d'Azkaban, le mage noir et ennemi d'Harry précise dans la scène du combat final qu'il n'a pas perdu son gland de lait. Ce qui n'est pas étonnant puisque cet homme, visiblement âgé de plus de 25 ans, n'a jamais eu de rapports avec un être humain (nous n'avons pas de preuves qu'un animal n'y est pas passé), la fiction est ainsi identique à la réalité.


Cet article a une chance non nulle de figurer dans le Best Of ou de ne pas en être.
S'il vous a enthousiasmé, votez pour lui sur sa page de vote ! Ou pas.