Les flammes du mal

From Désencyclopédie
Jump to navigation Jump to search

Voici les paroles de la chanson du rappeur franco-congolais Passi Les flammes du mal. (1996)

[Pigalle samedi minuit, capote saloperie de carotte; dansez, ce soir Méphisto a la côte; miséricorde à ceux qui vont en profiter; et à quelques pas de là, dans les cités...]

Les SDF puent la merde, ça sent l’herbe

Les gens comme des Serbes

dans le quartier veulent "Cartier, Lacoste,

Ralph", sans claquer, beaucoup sont claqués;

Des Bombes, keufs, des militaires;

"A mort les poneys" en décor sur les murs

dehors;

2. 1 : Passi étudie le terrain;

1. 2. 3 : ça sent le souffre et le dawa;

Réalité dans l'escalier, le petit sous télé grandit

vit du "Kamé Améha" amené au canné planté; tu me pousses, le pushka tousse, nos vies; c'est nos bourses, tracer, y passer ou tout casser; Tes grands plans MJC, assez ! Le million, le million !! On s'envenime pour peser, donc encore l'autre nuit; les flammes du mal ont frappé la té-ci; le temps des mots terminé, prier c'est grillé; Là-haut ça répond pas, donc on s'allie au diable; Et comme Attila, on va piétiner ci et là; prendre par le sabre;

Le sang et le feu sont réclamés par la foule, sur le bitume l'engrenage se déroule. ; vit du "Kamé Améha" amené au canné planté; tu me pousses, le pushka tousse, nos vies; c'est nos bourses, tracer, y passer ou tout casser; Tes grands plans MJC, assez ! Le million, le million !! On s'envenime pour peser, donc encore l'autre nuit; les flammes du mal ont frappé la té-ci; le temps des mots terminé, prier c'est grillé; Là-haut ça répond pas, donc on s'allie au diable; Et comme Attila, on va piétiner ci et là; prendre par le sabre;

Le sang et le feu sont réclamés par la foule,

sur le bitume l'engrenage se déroule.

Foutre le dawa,

Niquer le halal

Le prolétaire du PMU foncedé va te buter carton rouge