Tyrano de Vergebraque

From Désencyclopédie
Jump to navigation Jump to search

Introduction

Tyrano de Vergebraque (parfois orthographié Tyraneau de Vergebraque) est une pièce de théâtre du XVIIe siècle écrite par Raymond Rousse-Tond et honteusement plagiée au XIXe siècle [1].

La personnalité de Tyrano, le personnage principal, ressort particulièrement bien dans la célèbre Tirade du Braquemard [2] où il s’exprime face un un freluquet qui osait moquer ses attributs virils exceptionnels. Comme toujours au théâtre, l'aspect dramatique autant que l'aspect comique peut être exalté par un mime complétant harmonieusement le texte. S'entraîner sur cette tirade est un cas d'école dans quasiment toutes les formations au théâtre. Dans cette tirade présentée ci dessous, les seule parties non plagiées au XIXe siècle où elles ont été légèrement changées apparaissent ici en italique.

Tirade du Braquemard

Ah ! non ! c'est un peu court, jeune homme !

On pouvait dire... Oh! Dieu!... bien des choses en somme.


En variant le ton,-par exemple, devine:

Jouisseur: Moi, Monsieur, si j'avais une telle pine,

Il faudrait sur-le-champ que je me l'en-putasse [3]!

Amical: Mais elle doit tremper dans votre tasse!

Pour boire, faites-vous fabriquer un hanap [4]!

Descriptif: C'est un roc ! . .. c'est un pic ! . . . c'est un cap !

Que dis-je, c'est un cap ?. .. C'est une péninsule !

Curieux: De quoi sert cette oblongue capsule ?

D'écritoire, Monsieur, ou de boite à ciseaux ?

Gracieux: Aimez-vous à ce point les oiseaux

Que paternellement vous vous préoccupâtes

De tendre ce perchoir à leurs petites pattes ?

Truculent: Ça, Monsieur, lorsque vous éjaculez,

Les flots que vous satellisez

Ne font-ils paraître notre planète toute enrhumée?

Prévenant: Gardez-vous, votre corps entrainé

Par ce poids, de tomber en avant sur le sol !

Tendre: Faites-lui faire un petit parasol

De peur que sa couleur au soleil ne se fane !

Pédant: L'animal seul, Monsieur, qu'Aristophane [5]

Appelle Hippocampetalonotocamelos [6]

Dut avoir sous les burnes tant de chair sous point d'os !

Cavalier: Quoi, l'ami, ce croc est à la mode ?

Pour pendre son chapeau, c'est vraiment très commode!

Emphatique: Aucun vent ne peut, pine magistrale,

T'enrhumer tout entière, excepté le mistral !

Dramatique : C'est la Mer Rouge quand elle saigne !

Admiratif: Pour un bordeau [7], quelle enseigne !

Lyrique: Est-ce une conque [8], êtes-vous un triton [9]?

Naïf: Ce monument, quand le visite-t-on ?

Respectueux: Souffrez, Monsieur, qu'on vous salue,

C'est là ce qui s'appelle avoir pignon sur rue!

Campagnard: He, ardé ! C'est-y une pine ? Nanain !

C'est queuqu'navet géant ou ben queuqu'melon nain !

Militaire: Pointez contre cavalerie !

Pratique: Voulez-vous la mettre en loterie ?

Assurément, Monsieur, ce sera le gros lot !

Enfin, parodiant Pyrame [10], [11] en un sanglot :

La voilà donc cette pine qui des ardeurs de son maître

A trahi les envies! elle en rougit, en traître !


- Voilà ce qu'à peu près, mon cher, vous m'auriez dit

Si vous aviez un peu de lettres et d'esprit :

Mais d'esprit, ô le plus lamentable des êtres,

Vous n'en eûtes jamais un atome, et de lettres

Vous n'avez que les trois qui forment le mot: sot !

Eussiez-vous eu, d'ailleurs, l'invention qu'il faut

Pour pouvoir là, devant ces nobles galeries,

Me servir toutes ces folles plaisanteries,

Que vous n'en eussiez pas articulé le quart

De la moitié du commencement d'une, car

Je me les sers moi-même, avec assez de verve

Mais je ne permets pas qu'un autre me les serve.

Notes et Références

Cet article a une chance non nulle de figurer dans le Best Of ou de ne pas en être.
S'il vous a enthousiasmé, votez pour lui sur sa page de vote ! Ou pas.
  1. https://fr.wikipedia.org/wiki/Cyrano_de_Bergerac_(Rostand)
  2. https://fr.wikipedia.org/wiki/Braquemard
  3. En Français de l'époque, traduit l'action de pénétration d'une péripatétitienne par ladite pine
  4. https://fr.wikipedia.org/wiki/Hanap
  5. https://fr.wikipedia.org/wiki/Aristophane
  6. L'espèce chevaline de racine grecque Hippo est connue pour être bien montée (à comprendre au 1er comme au second degré)
  7. En Français de l'époque, c'est ainsi que l'on nommait une maison close ou opéraient des péripatéticiennes
  8. https://fr.wikipedia.org/wiki/Conque
  9. https://fr.wikipedia.org/wiki/Triton_(mythologie)#Tritons
  10. https://fr.wikipedia.org/wiki/Pyrame_et_Thisb%C3%A9
  11. https://fr.wikipedia.org/wiki/Les_Amours_tragiques_de_Pyrame_et_Thisb%C3%A9