Astrophotographie

From Désencyclopédie
Jump to navigation Jump to search

L'astrophotographie est une branche de l'astronomie (se prononce parfois [astʁoloʒi] par les imbéciles) qui a pour objectif principal un 135mm F2.... non en fait le but de l'astrophotographie est de prendre des photos du ciel (de préférence de nuit, mais ça marche aussi avec la grosse étoile juste à coté, en pleine journée, mais faut faire gaffe par cramer le matériel car le soleil c'est quand même putain de badasse) enfin bref plutôt de nuit....

Histoire

XIXe siècle (19ème siècle crétin)

En 1839, un français qui s'apelle François (Quel originalité) propose d'acheter un procédé appelé "Daguerréotype" à son inventeur (qui s’appelle Louis DAGUERRE, comme par hasard, le melon du mec quoi...) qui consiste à faire des photos avec des plaques d'argent pur, rien que ça.... enfin bref, en 1840 un mec à réussi à faire une photo de la lune avec ce procédé (Bravo Johnny!!!, c'est le nom du mec qui a fait ça, c'est un Roastbeaf...Anglais pardon)

Après ça pleins de mecs avec des noms à rallonge ( Andrew Ainslie Common, William Cranch Bond, John Adams Whipple...) ont réitéré l'expérience sur plusieurs objet du ciel (La nébuleuse d'orion en 1880, C/1881 K1 en 81, la galaxie du tourbillon en 87 et j'en passe....

À partir du xxe siècle (vingt ième siècle, faut vraiment que tu révises tes chiffres romains)

Première image de lune en haute définition
Photo du soleil le 34 Octambre 1988

En 1909, des gars mettent en service le très célèbre télescope du mont Wilson (miroir de 1.5m) (c'est à LA au states mon gars). Cet appareil est équipé de la dernière technologie en matière de photo (vous emballez pas, c'est toujours des plaques en verre recouvertes d'une émulsion) et il fallait poser plusieurs dizaines d'heures sur plusieurs nuits sur la MÊME PLAQUE pour espérer tirer une image. Après cela c'est sur enchères sur sur enchères pour montrer qui a le plus gros (télescope hein): 1918 2.54m au mont Wilson, 1949 5m au mont Palomar etc, etc....

Mais bon dans les années 70, des tréfonds des des laboratoires Bell (oui oui, ceux qui fabriquent des téléphones) surgissent les premiers capteurs CCD (c'est le capteur qu'il y a dans ta webcam... en gros....) du coup c'est le début de la fin pour les photos toutes pourries sur plaque de verre et place à l'ère du numérique!!!

Dans la course pour savoir qui a la plus grosse (résolution) il va falloir attendre 1990 avec le lancement du plus gros miroir de courtoisie du monde dans l'espace, rien que ça.... c'est le fameux télescope spatial Hubble (qui ne l’oublions pas est un télescope de 11 tonnes à 600km au dessus de nos têtes et dont personne ne connaît véritablement le prix) mais manque de pot, l'instrument scientifique de tous les espoirs est.....myope, ce con (et oui, il fallait attendre qu'il soit dans l'espace pour s'en rendre compte)... Heureusement, grâce au génie des ingénieurs terriens (oui, les martiens s'en tape les coquillages) après 2 ans, ils envoient une navette spéciale équipé du plus gros monocle du monde pour redonner la vue à ce cyclope miro...

Ensuite, l'astrophoto prends de l’ampleur avec toujours plus d’amélioration technique pour arriver aujourd'hui à photographier des putain de galaxies avec un putain de reflex à 300 boules... (si Wiliam machin ou Edwin téléscope myope avait eu le matos d'aujourd'hui entre les mains... ils en banderaient encore....)

Catégories

Il existe plusieurs catégories d'astrophoto:

- La photo lunaire, qui consiste à photographier mon cul (ou celui de la voisine, c'est selon)

- La photo planétaire, qui consiste à photographier la planète terre (t'as capté?) non, mais bon réfléchis un peu, 8 planètes dont une plate, et on en fait des photos

Véritable photo de la terre prise par la sonde voyageur il y a pas si longtemps que ça

- la photo du ciel profond, c'est comme pour les océans.... mais dans le ciel (d’ailleurs l'océan est vachement moins profond que le ciel.... enfin je crois) et il y a pas de poissons mais plein de galaxies et d’étoiles dans les galaxies et de gaz autour des étoiles dans les galaxies et plein de poussière dans le gaz autour des étoiles dans les galaxies...

- La photo grand champs, idéalement les cultures de céréales, au canada ils sont vachement grand, je te jure j'y suis allé!

- La photo solaire, si tu le fais pas bien, tu peux le voir 2 fois dans le télescope le soleil, une fois avec l'oeil droit, une fois avec l'oeil gauche.... débrouille toi avec cette info (vraiment, fais le pas)

Matériel et technique

Là mon gars (tu permets que je te tutoie?), c'est du lourd, on va aller loin dans le truc et ça va chier des termes techniques que même ton tonton qui est prof de science à l'école de bourg-moi-la-mouette il va pas capter alors accroche toi!

















Désolé, je suis allé prendre un café, continuons:

Les différents niveau de matériel:

on va pas parler ici de la branche scientifique du truc, les mecs jouent pas dans la même cour (court?, courre? je sais plus) du coup on va se concentrer sur les astrolo....nomes amateurs standard (oui, il y a un standard)

On va commencer par ordre croissant du plus petit matériel au plus gros (attention..... pas de sous entendu.... )

  • Level 1: Appareil photo, objectif, et trépied, c'est la base mec, pour faire des photos, tu pensais pas qu'une cafetière faisait l'affaire... si? et non je ne parlerai pas des gens qui font de la photo astro au smartphone.... j'aime pas ça (oui, je prends parti avec mon propre avis personnel et...... je t'emmerde, c'est mon article)
    • Profil type: Idéal pour les pauvres qui n'ont pas le moyen de mettre 10 plaques dans du très bon matos
  • Level 2: Idem level 1 mais avec en plus une petite monture équatoriale motorisée en AD (ouai... t'as vu, je t'avais prévenu que ça allait être velu niveau termes techniques...) Bon je te mets un petit lexique des mots compliqués en bas de cet article... touuuuuuut en bas.
    • Profil type: Ici idem, aussi pour les pauvre, mais qui veulent se la péter devant les copains du level 1
  • Level 3: Une petite lunette astronomique (c'est un objectif photo en mieux) avec aussi un appareil photo et une petite monture équatoriale
    • Profil type: le mec du profile 2 qui à reçu un billet de tonton Christian et de tata Odette pour son anniv' et qui à bien mise de coté, pour se la peter devant les copain du level 1 qui sont passé au level 2...
  • Level 4: (là ça devient intéressant): Petit télescope ou plus grosse lunette (je vais te parler des différents type de télescope et lunettes après, promis, reste et continue à lire, on est bien toi et moi non?) avec appareil photo numérique reflex, sur une monture équatoriale toujours et cette fois ci motorisée sur les 2 axes (RA et DEC {j'ai dis en bas de cet article les définitions} (t'as vu, j'ai mis des accolades dans une parenthèse))
    • Profil type, Début du melon pour certain, le gars commence en général à se moquer des levels inférieur (pourtant eux ils peuvent mettre leur matos dans un sac a dos et shooter en montagne loin des villes et avec un beau ciel bien sombre)
  • Level 5: Gros télescope, avec grosse monture motorisée, système GoTo (prononcez Go Tou si vous voulez vous la péter, moi je dis Go To) toujours un appareil photo reflex, cette fois ci par contre le mec a carrément démonté le truc, viré les filtres qu'il y a dedans (ouai, il les préfère sans filtre) et comme ça ses photos sont plus rouges "Ouai tu vois avec mon APN full Spektrum, c'est Richard lui même qui me l'a fait en plus, je peux tirer vachement plus vers le H-alpha et ça donne un rendu plus vif avec des TDP plus court, ça limite donc le bruit et permet de t....." ta gueule, vraiment, ta gueule, seul les astrophotographes s'intéressent à ça.
    • Profil type, le mec du profil 4 a soit gagné une grosse somme d'argent (surement après le décès de tata Monique qui à laissé un héritage intéressant) soit il s'est rendu compte que son talent était au dessus du matériel utilisé en level 4 et a sauté le pas en vidant son compte en banque au nez et à la barbe de son ou sa conjoint•e
  • Level 6: Le matos du level 5, mais cette fois çi, ça ne rigole plus, on vire l'appareil photo défiltré et on pars sur de la caméra mono CCD refroidie avec roue à filtre motorisée 7 emplacement pour faire du SHO ou du LRVB avec autoguidage au diviseur optique sur porte occulaire équipé d'un robofocus, le tout relié à un ordinateur qui pilote le tout (je te promet, le mec du level 6, jamais tu va le croiser en montagne à 2000m d'altitude à plus de 5m d'un accès en voiture) .
    • Profil type: le mec qui est passé par tous les level précédant et qui maîtrise certainement tout ces derniers (et souvent, il fait des bonnes photos, sisi, va voir sur astrobin
  • Level 8: Poste fixe dans un observatoire privé ou même parfois en location dans le désert du Chili ou ailleurs, mais bon, finalement, on aime bien se geler les miches dehors autour d'une bonne bière non?
    • Profil type: Level 6 qui à des douleurs dorsale suite au déplacement trop fréquent de ses 50kg de matériel astro


Et souvent, on fini par revenir aux sources avec du matériel plus nomade (level 1 à 3) pour aller avec les copains, une petite monture, une petite lunette et elle est belle, ça prends moins de temps à installer et ça laisse le temps de boire une bière et de brasser la fondue pendant que les Level 5 ou 6 se battent avec leur matos pour tout démarrer et tout faire fonctionner (oui je connais)

Les instruments:

Trompette, clavecin, mandoline (désolé)

De nouveau, du plus petit au plus gros, attention cette liste est loin d’être exhaustive, j'ai pas le temps désolé.

Optique:

  • Objectif d'appareil photo: Simple, classique, efficace (Attention, pas des cailloux à 2 balles avec des abbération otiques de merde, du truc un peu cossu quand même, c'est de la science, merde)
  • Lunette astronomique: C'est le même principe qu'un objo, c'est des lentilles en verre, qui agrandissent une image, mais c'est dédié astro, du coup on dis que c'est mieux (pas toujours)
  • Télescopé de type Newton: un tuyaux, 2 miroir et c'est tout (si tu veux en savoir plus sérieux va sur gougeule je suis pas ta mère, fallait pas espérer avoir des infos pertinentes sur ce site mec...
  • Téléscope de type Schmidt-Cassegrain: même chose que le newton, mais avec 1 miroir de plus, et une vitre devant, faut pas la casser.
  • Téléscope de type Maksutof cassegrain: merde
  • Téléscope de type Rytchey-Chrétien: Ah ça je sais, c'est Hubble (cette information est totalement véridique)

Acquisition:

  • Appareil photo numérique reflex (de préférence), bon je dis numérique, c'est pas obligatoire, mais bon, combien vont tenter l'expérience avec un argentique et une putain de péloche que personne ne saura développer après? hein? personne, alors tu prends ton 1100D d'occasion et tu va faire des photos, allé... file.
  • Caméra astro non refroidie avec capteur CCD:
  • Caméra astro non refroidie avec capteur CMOS:
  • Caméra astro refroidie avec capteur CCD: Quoi? tu veux que je te donne des détails en plus?
  • Caméra astro refroidi avec capteur CMOS: merde
  • Ta mère:

Pour faire tenir le tout:

  • Monture Alt-Azimutale: ça s'oriente de haut en bas et de gauche a droite, nouveau un nom compliqué pour dire un truc simple...
  • Monture Equatoriale: Ah ça c'est intéressant, cette belle planète sur laquelle nous vivons (et détruisons absolument tout, mais c'est pas le même article, va voir sur la page de l'écologie) bah figure toi qu'elle est, dans un premier temps, ronde, oui oui, fétéproprerecherche et en plus elle tourne (sur elle même, c'est surtout ça qui nous intéresse) donc, c'est pas le ciel qui bouge, c'est toi avec ton putain de 1100D et ton trépied photo à 2 boules, ELLES VONT BOUGER LES ETOILES SUR TA PHOTO SI TU POSES TROP LONGTEMPS CONNARD, pardon, je disais donc, il faut trouver un moyen de compenser la rotation de la terre pour faire en sorte que ton appareil photo semble rester fixe par rapport à la terre qui tourne, tu me suis? je vais au bar boire une mousse. En gros, si cette monture est motorisée (on peu le faire manuellement en tournant une molette mais c'est chiant.... vraiment) elle va suivre le mouvement apparent du ciel et tu aura des étoiles bien rondes sur tes photos et pas des putain de lignes en arc de cercle....

Autoguidage:

  • Une autre caméra, une petite lunette fixée sur le télescope principal, un ordinateur, beaucoup de gros mots, et de cheveux en moins, c'est pour compenser les imprécisions de la monture équatoriale (c'est made in china aussi, faut pas s'attendre à la précision du VLT (va voir sur goût-gueule)



PUTAIN DE GUIDAGE DE MERDE, ECHEC CALIBRATION, C'EST QUOI QUI VA PAS SALOPERIE DE MATOS DE MERDE, Ah zut j'ai pas branché le câble, pardon.


Reprenons:

Principe d'acquisition:

Prendre plein de longues photos du même truc dans le ciel pour ensuite les empiler (comme des transparent) afin d'améliorer la qualité de l'image (en gros, ça enlève le bruit pour révéler mieux le signal) autant te dire que les gars qui font de l'astrophoto, ils passent 1h à installer leur matériel, ils lancent la session de photo (via un ordi ou bien une télécommande programmée) et après ils picolent, mangent de la fondue, fument des clopes (et se gèlent le cul, oui, on fait aussi ça en hiver) donc le gars qui passe la nuit dehors pour des photos, je te garanti qu'il en branle pas une 90% du temps. (ouai, je balance, j'ai pas peur des représailles)


AHHHHHHHHH PUTAIN J'AI OUBLIE CE PUTAIN DE MASQUE DE BAHTINOV DE MERDE SALOPERIE FAIT CHIER 13 POSES DE FOUTU


PUTAIN


Voilà voilà

Traitement:

J'ai vraiment pas envie d'en parler


Vraiment?


Tu veux que je te dise quoi?


Va sur wikipedio sérieux, là j'ai pas le temps...


Bon, 6 lignes, pas plus (si tu lis ça sur un smartphone c'est plus que 6 lignes), c'est chiant et si tu en à jamais fait tu vas rien biter, je vais aller vite, je vais pas détailler, je vais rien expliquer, débrouille toi pour soit comprendre, soit aller chercher après, Cf. plus haut, je suis pas ta mère (par contre je suis peu-être ton père, envoi moi une photo de ta mère que je vérifie #grosbeauf)


Le traitement d'une photo astronomique consiste dans un premier temps à créer une base d'images dites "light" de les trier manuellement en fonction de leur qualité et de notre sensibilité (si on est chiant ou pas) ensuite à l'aide de logiciels dédiés une image de calibration dite "MasterOffset" est crée en empilant une certaine quantités d'images d'offsets cette image de calibration sert ensuite à calibrer les images de "dark" en leur soustrayant le "masterOffset" les images ainsi calibrées sont ensuite également empilées pour créer une nouvelle image de calibration appelée masterDark cette image sert ensuite à calibrer les images de "flat" de nouveau par soustraction du "MasterDark" les "flats" ainsi calibré sont empilées pour obtenir un "MasterFlat" chaque image "light" est ensuite calibrée en y soustrayant le "MasterOffset" le "MasterDark" et est divisée par le "MasterFlat" les images "light" ainsi calibrées sont ensuite alignées empilées et nous donnent une image résultante appelée "Masterlight" les logiciel traitent ensuite principalement l'étirement de l'histogramme pour révéler les basses lumières et atténuer les hautes lumières ensuite c'est trop long à expliquer j'ai pas mis de ponctuation et je dois reprendre mon souffle.

Le Personnage

Comment parler d'astrophotographie sans parler de l'astrophotographe, on en distingue en général 2 groupe distinct:

La team Planétaire:

(cet emplacement va prochainement être complété par un autre gars, merci de votre patience) Merci à TooSmokie pour la collab sur les 2 team!


(3 jours après la publication de l'article) Vous voyez, c'était pas long.


La team planétaire est composé de gens monomaniaques amoureux du système solaire et de tout ce qui le compose ( même des terrains de foot en orbite comme l'ISS ).

Leur but dans la vie ? Prendre en photo les traces de pas sur la Lune.

Pour cela, ils ont besoin d'un télescope avec entre 1 et 4 PUTAIN DE MÈTRE DE FOCALE (oui, un C14 c'est 3.91m de focale et ça coût 14 tiquet) et de lentille de barlow (c'est une loupe que t'ajoutes pour doubler voir tripler la focale (OUI on arrive à des focales de HUIT METRES, pour comparaison, hubble c'est une focale de............ SOIXANTE SEPT MÈTRE CINQUANTE et ton téléphone c'est une focale de 30 millimètre (conard))


Avant d'aller plus loin, précisons que dans cette team existe une catégorie de personne que l'on nommera avec respect: des beaufs ignorants qui se font des films.

Ils ont reçu ou acheté un télescope professionnel à Nature et découverte et attrape-couillon. Ils sont dans cette team uniquement car les seuls trucs que tu peux photographier avec un téléphone (putain, j'avais dit que je voulais pas en parler) via un oculaire de merde sur un télescope de merde, ben c'est la lune (éventuellement Jupiter et saturne, mais c'est pas ouf) Et c'est tout. en général, sur les groupe facebook on les reconnais par leur phrase typique:

"- Ouai euh vous faites des trop belles photos, j'aimerais faire les même, je dois acheter quoi comme télescope pour faire des photos avec mon Iphone et que ce soit aussi beau que celle de Hubble avec un budget de 150 boules" FERME TA PUTAIN DE GUEULE!!! C'EST PAS POSSIBLE D’ÊTRE AUSSI CON, TU VEUX GAGNER LES 24h DU MANS AVEC UN TRICYCLE AUQUEL IL MANQUE UNE ROUE! (connard)


Heureusement, il y a les autres qui ne se font pas de films mais qui en font, car la team planétaire ne fait pas de photos, elle fait des vidéos. Accumule des dizaines de milliers d'images (oui monsieur, une vidéo c'est une succession d'image) pour n'en garder qu'un infime pourcentage.

Ensuite, il bidouille leurs images empilés avec un outil que personne ne comprend, ni son fonctionnement, ni son nom qui ne renseigne pas plus que ça.

roulements de tambours

" ondelette à trous " (putain, le mec qui à chié ce nom.... je sais pas ce qu'il avait pris, mais faut qu'il fasse tourner)

Voila ! Vous avez compris ? Ben eux non plus....

Mais c'est pas grave, je vais vous expliquer ce que font ces mecs là (attention, c'est un peu long, mais c’est très éducatif, pas comme tout le reste des articles qu'on trouve sur ce site):


Prenez un truc, je sais pas, disons, un panneau avec écrit dessus la recettes de l'astro tartiflette. Ensuite mettez ce panneau au fond d'une piscine. Ensuite mettez 17 gamins hyperactif qui n'ont pas pris leur Ritaline quotidienne dans la piscine.

Bon, essayez de lire la recette depuis le bord de la piscine. Vous y arrivez pas? Attendez, on appelle Raymond.

" RAYMOOOOOOOOONNNNNNND ! Viens là tête de cul, on a besoin de la recette. "

Raymond arrive, il filme la recette qui se fait déformer par les remous de l'eau. (oui, les gosses c'est vraiment des connards)

" PUTAIN, KEVIN, TU VOIS PAS QU'ON FAIT UN TRUC LA, VA NOYER HONORINE PLUS LOIN !!! "

Bon, quelques minutes ( 5 minutes de film et une bonne demi heure de traitement ) plus tard, Raymond arrive avec une image du panneau sur lequel il y a écrit la recette de l'astro tartiflette ( putain mais suivez là, vous allez apprendre un truc ).

L'image est plus nette que si vous l'aviez hors de l'eau, presque !!!

Les gars de la team planétaire peuvent shooter avec ou sans lune, ils s'en foutent complet. Ils ont tout compris, ils se contentent de peu de cibles, tellement peu que que nous pouvons les énumérer comme suit:

  1. Le soleil, PUTAIN J''AI DIS DE PAS REGARDER LE SOLEIL DANS LE TELESCOPE SANS PROTECTION.... QU'IL EST CON.
  2. Mercure, c'est chiant et il y fait chaud
  3. Vénus, c'est chiant aussi
  4. La terre, ben ça compte pas, je crois.
  5. La Lune, c'est génial parce que la team ciel profond (Cf. paragraphe suivant) est pas là pour te faire chier. Et puis c'est hyper proche, donc on peut vraiment s'amuser avec (NON Michel, je ne peux pas voir le drapeau sur la lune avec mon télescope, et c'est pas une preuve qu'on y est jamais allé, va lire ton horoscope et fous moi la paix)
  6. Mars, ben elle est petite, puis elle est grosse, puis petite, puis grosse, des fois avec une calotte polaire, des fois pas...
  7. Jupiter, y a des trucs qui passent devant (spoiler: c'est des lunes, mais pas la notre hein, elle elle en a 79, ça déconne pas les géantes gazeuses) et qui font une ombre (Super on sent bien l'engouement général) on fait des gifs avec, mais ils sont pas la pour faire rire, d’ailleurs, je vais essayer de t'en trouver un:
    Voilà...... ça valait le coup hein
  8. Saturne en rond (putain cette vanne est indémodable et tellement tordante (non))
  9. Uranus, personne la shoot, ça doit être chiant, ou alors...... prends une photo de URANUS (prononcez en anglais) et au lieu de l'envoyer pour un APOD, envoie là chez Jacky et Michel ;-)
  10. Neptune, c'est un petit point bleu sans intérêt.
  11. Pluton, c'est trop loin, on s'en fous c'est moins gros que la lune et en plus c'est pas une planète, n'en déplaise à certains.

Les mecs de cette team parlent de seeing, d'adc, d’échantillonnage, et de non événement dès que y a un turc qui passent près, où devant, où derrière, où à coté d' un autre.


La team Ciel Profond:

Les mecs de cette team photographie nébuleuses et galaxies (ouai mon gars, des putain de galaxies avec le même putain d’appareil photo que tonton Serge il a essayé d’utiliser au baptême de Léopold).

Et des fois des comètes (ça c’est des monstre glaçons tout sale qui tournent autour du soleil mais genre ils en font le tour en soit 50 ans, soit 8000 ans quoi), quand elles ne font pas pschitt avant d'être vraiment intéressante (Putain ATLAS et qu’est-ce que tu as foutu merde…) ouai bon en même temps…. Mettre un glaçon tout près du soleil c’est pas hyper malin non plus… Même Icare il est au courant (RIP)

Genre ils sont content environ une fois tous les vingt ans pour les comètes comme « hale-bopp en 1996 ou 1997 » je sais plus ou « Neowise» en 2020 ducon tu suis un peu l’actu ou bien (si tu lis cet article en 2765 tu es pardonné)


Le but de ces mecs (ça devient trop masculin non? Bon, je vais maintenant tout écrire au féminin, pour vous mesdames). Le but de ces meufs donc, c'est en premier lieu :

  1. Avoir un télescope (ou une lunette t’as compris, je vais pas dire à chaque fois « Un instrument optique de type réflecteur ou réfracteur » j’ai pas le temps) avec ce que l’on appelle dans le jargon un rapport f/D le plus petit possible, ça commence en général autour de f/6 jusqu’à f/1.8 voir moins pour les riches, donc en gros, par un calcul savant et extrêmement complexe (une division) on divise la focale (f) (rappelle-toi des mecs avec 4m de la team billes qui flottent, ici on est plus sur des focales de 600 à 50mm (ça reste mieux que ta saloperie de smart machin)) on divise donc la focale (f) par le diamètre du machin par exemple: un tube avec une ouverture de 200mm et une focale de 1000mm, le rapport f/D est de ? combien? oui, toi la blonde dans le fond: 5, bravo, excellent travail!
  2. Et dans un second temps, l’objectif de la nana maintenant, c’est d’e faire des photos, mais pas clic clac et c’est plié, non non on est plus sur du « clic……………… (5 minutes s’écoulent)………………..clac » et pas une seul fois….. nooooooonnnnn trop facile sinon, on table sur 30 / 40 / 50 / 100 / 200 / 300 photos, je te laisse faire le calcul 100 photos de 300 secondes, ça fait combien hein (*prends sa calculatrice) ça fait TRENTE MILLE PUTAIN DE SECONDES, soit HUIT HEURES ET VINGTS MINUTES, et c’est pas le pire, la photo là à droite, c’est VINGT CINQ PUTAIN D'HEURES ACCUMULÉES SUR 5 PUTAIN DE NUITS (ouai là elle est vraiment belle celle-là sans dec)


25h de poses sur M31 par Gaëtan Maxant [1]





Et là tu vas me dire : Ouai mais c’est trop pas possible la terre elle tourne alors on peut pas faire des photos aussi longues parce que… TA GUEULE BILLY, Monture équatoriale + autoguidage, ferme là maintenant. Et j’aime autant te dire que le niveau de précision du bouzin c’est de l’ordre de la seconde d’arc….. Tu vois ce que c’est un degré? pas la température ducon, sur ton rapporteur (le truc en plastic qui ressemble à une règle mais qui est courbé), un degré, c’est déjà petit, bah une seconde d’arc, tu prends un degré, tu divise en 3'600 segments et tu as une putain de seconde d’arc, si tu captes pas, tant pis pour ta gueule.

Il faut aussi préciser que les filles qui font du CP (c’est l’abréviation de Ciel Profond, c’est comme IP, imbécile profond…) ils disent pas « une galaxie, une nébuleuse, un amas…etc » ils disent…. Un objet (ouai ça va loin, t’as vu) c’est plus simple, et en terme d’objets, tu te rappelles la team d’avant avec leur liste de cible qui se comptent sur les doigt de la main ? Bah figure toi que l’équipe de meuf de la team CP, ils utilisent des catalogue d’objet (c’est comme la Redoute mais sans les pages culottes) avec par exemple :

-         Le Catalogue de messier avec ses 110 objets

-         Le catalogue NGC avec ses NEUF MILLES objets

-         Le Catalogue IC avec un petit SIX MILLES CINQ CENT objets

-         Et les autres PK, CGCG, MCG….

Donc autant te dire que des cibles, il y en à SUFFISAMMENT (maintenant fais le calcul en posant 25h par cibles….(ça fait 39'250 heures ou 16'260 jours ou 44 ans et demi quoi, à plein temps))

Donc le gars qui fait du CP il connaît ses catalogue sur le bout des doigts (c’est faux, il doit y en avoir 3 au monde qui connaissent le premier catalogue par cœur, le reste c’est que de la frime)

Les débutants de cette team, parlons-en (on peut, on est tous passé par là, et je vais même pas me gêner de me moquer, je suis encore en plein dedans) Première photo de la galaxie d’Andromède (c'est pas celle qui es affichée en haut) qu’il n’hésite pas à poster fièrement sur les réseau sociaux, résultat : c’est dégueulasse, aucune étoile n’est ronde, il a sodomisé le curseur de réduction de bruits et s’est cogné le pied dans celui de la saturation, ça donne envie de vomir, même dieu lui-même va commenter son poste facebook pour dire que c’est de la chiasse ! Il arrive même un point où'il rejoins vite la team planétaire dégoutés par leur incapacité à faire un mise en station de leur monture (une MEADE bas de gamme sans viseur polaire la plupart du temps) correcte (chose qui n'a aucune espèce d'importance en planétaire, puisque ils mettent leur monture grossièrement vers le nord et ça suffit largement).

Donc en gros, y a pas de débutants dans la team ciel profond. Les gonzesses de cette team savaient rien du tout, et un jour boum ! Ils savaient tout (c’est faux)

Après comme toujours, c’est qui sera le plus fort, mise en station aux petits oignons, guidage au quart de seconde d’arc : Ouai ça va pas mal ce guidage je suis à 0.28 RMS, je fais mieux d’habitude, j’ai pas dû bien équilibrer ma FSQ106, t’es à combien toi ? 0.95……… ouai c’est bien pour un débutant…

Grace à ca, ils arrivent à poser de 1 à 10 minutes (ou autant qu'ils veulent en fait, mais au bout d'un moment, ça sert plus à rien) et ils accumulent les images jusqu'à en avoir autant que les filles de la team planétaire, donc ça prend des siècles! (et chaque image pèse 20 putain de méga octets, imagine la taille des disque durs à la maison)

En plus les images, elles sont toutes noires ! Les mecs veulent réussir à cramer même un trou noire sur leurs brutes, ils n’ont pas peur de l'impossible.

Ensuite ils bidouillent leur images qui est au départ complétement noire, mais grâce à la magie du traitement « HEIN FOTOCHOP C’EST PAS DES IMAGES REELLES C’EST DE LA TRICHE…..

Pardon billy, mais tu l'a bien cherché


Voilà, problème réglé, quelqu’un d’autre a quelque chose à ajouter ? non ? merci.


Et les noms des « Objets » En plus des NGC 7589 où IC 413 ils ont parfois des petits noms issu de l’imagination de ces tarés sous chichons (CHICHON pas NICHON)… « Nebuleuse de l’althère » « Galaxie du triangle » « PACMAN» « Le Fantôme de Cassiopée » « La tête de chval » et ma préférée, « la nébuleuse de l’Amérique du nord » putain de cinglés….

Alors oui en ciel Profond il y a des tetra chié de cibles potentielles, mais meuf, si tu prends en compte le facteur météo (pas de pluie, pas de nuages, pas de vent, pas trop chaud, pas trop humide) le facteur lune (pas avant le dernier quartier, pas après le premier quartier) et le facteur humain (putain je taf à 6h demain, putain je dois garder les gamins cette nuit, putain faut bouger du canap) bah il reste pas beaucoup de nuit de dispo dans l’année… (20 max sur 365 c’est chaud)

Et si en plus, EN PLUS, un connard d’astrologue fait la bêtise d’acheter du matos un jour de nouvelle lune, tu es certain que les 8 jours suivants seront totalement inexploitable….

Bref les demoiselles sortent une photo par an (où 2, des fois il y a la version starless), toujours la même ( pas sûr qu'ils y changent quoi que ce soit d'ailleurs ), parce que ça prend du temps d'accumuler du temps de pose quand tu peux en plus jamais shooter parce que il fait moche ou que quand il fait beau y a la lune !

Les zézettes de cette team parlent de temps d'intégration, de couches (régression fœtale surement), de courbes de guidage ( plus c'est plat , mieux c'est, des fans de Jane Birkin en somme ), de RSB, de FDC et surtout, surtout de bortle ou QSM... bref c’est IN BI TABLE cette merde.

Conclusion sur les teams :

La team ciel profond et la team planétaire se regardent mutuellement d'un œil bienveillant (c’est faux, moi j’ai un C14 hyperstar je peux faire les 2 et… Ferme bien ta grande bouche, tu te rappelles ce qui est arrivé à Billy).

Ils pensent chacun de l'autre, que ce que l'autre fait est facile comparé à la technique de pointe de classe ingénieur +++ que leur discipline propre requiert...

Et général quand les gens savent qu'on fait de l'astro ils nous demandent toujours plus d'explications quand on leur montre une photo, et un jour un sage à dit:


- " ah non, j'explique rien, c'est une passion pour être invité dans un dîner de cons, on va pas s'infliger ça, vous allez rien comprendre, vous allez en avoir rien à foutre, ça va durer des heures et je vais passer pour un con. " TooSmokieYo 2020


Depuis, il n'y plus jamais eu d'astrophotographe dans un dîner de cons.


Pour ce qui est du reste, on dit en règle général, que l'astrophotographe est un individu plutôt solitaire, il n'aime pas, voir pas du tout que quelqu'un vienne toucher à son matériel (serieux les gens, touchez pas sans la permission, les gros doigts sur les lentilles de lunettes c'est chiant... très chiant). Cependant, il (ou elle hein, il y en a aussi beaucoup, mais j'ai vraiment la flemme de faire de l'écriture inclusive, vous me pardonnerez?), je disais donc, il est très ouvert à la discussion et si vous en croisez un au détour d'un parking un peu reculé à l'abris de la pollution lumineuse et des voitures, n'hésitez surtout pas à aller lui dire bonsoir et discuter un peu avec (ÉTEINT TA PUTAIN DE FRONTALE S'IL TE PLAÎT), oui il faut pas faire de lumière près d'un astronome, il va le dire gentiment, mais en vrai il est furax, il vient de perdre deux poses de 300 secondes avec ta frontale blanche 10'000 lumens.

L'astronomie vu par:

Ils se déplacent parfois en petit groupe de 3 à 10 personnes, tu vas les voir de loin, ce sont souvent des petites lumières rouges qui se déplacent dans l'obscurité, l'astrophotographe sais aussi partager sa passion avec les gens de la même espèce, c'est beaucoup plus simple de parler d’échantillonnage, de seeing, de RSB ou de matrice de bayer avec quelqu'un qui te comprends.

L'astrolo NOOOOOOOONNNNN PAS ASTROLOGUE, PUTAIN JE FAIS DE L'ASTRO NO MIE PUTAIN DE BORDEL DE MERDE, J'EN AI RIEN A FOUTRE QUE TU SOIT SAGITAIRE OU JE SAIS PAS TROP QUEL MERDE (Si tu es vierge je peux éventuellement t'arranger ça, mais c'est tout #grosbeauf).

Oui, ç'est chiant, ne dite jamais, au grand jamais, à un astronome qu'il fait de l'astrologie (rien que de l'écrire ça me pique les doigts) L'astronomie est à l'astrologie ce que le soleil est à un briquet (voilà, j'ai pas tellement trouvé mieux en fait) Si vous croyez à toute cette merde bah.... tant pis pour vous tiens, c'est pas mon problème, mais ne faite pas chier les autres.

L'astrophotographe est souvent quelqu'un de sensible dans le fond, observer ...."POLAIRE EN VUE LES GARS, POOOOOOLAIRE EN VUE" Laurent Chavaillaz 2020...

oh attends, je reviens tout de suite, un petit truc à faire:









Pour te faire patienter (c'est tordant, je ris à chaque fois)












Ayé, mise en station faite, j'ai fait vite j'ai un Ipolar (#level 5)..... ah tiens, regarde moi ces cons à genou devant leur trépied à se couder la nuque sur ce foutu viseur polaire...... enfin bref, j'en étais où?..... ahh oui, observer et photographier l'immensité du cosmos, ça ne laisse pas indifférent, et ça fait réfléchir sur les fondement même de l’existence (tu vois que je suis sensible)

Le facteur météo est à prendre en compte pour l'astrophotographie

L'astrophotographe dort peu entre le dernier et le premier quartier de lune, lorsque la nuit est clair, qu'il n'y a pas de vent, et que le taux d'humidité est acceptable (20 nuits par an quoi, je suis suisse, et chez moi c'est comme ça, si tu lis ceci et que tu est chilien...... je t'emmerde ton mail en commentaire si je veux venir en vacances plz)

L'astrophotographe est en général carthésien, il n'aime pas les a peu près, il à besoin de précision, il ne se satisfera jamais du minimum, il recherchera toute sa vie la perfection mais il ne l'atteindra jamais, il ne recherche pas la notoriété (quoi que, figurer sur un APOD c'est quand-même la classe) mais il apprécie toujours de partager son travail avec les autres TOUCHE PAS, C'EST MON FILTRE CLS, sont cons ces gamins.

L'astrophotographe est aussi..... AH NON MERDE, J'AI DE LA BUE SUR LE SECONDAIRE, LES GARS, IL Y A PAS QUELQU’UN QUI A UNE RÉSISTANCE POUR LE SECONDAIRE D'UN 200 AVEC BRANCHEMENT ALLUME CIGARE OU CYNCH ET 12V? Je disais donc, il est aussi ambitieux, et recherche toujours de nouveaux défis pour mettre à l'épreuve ses connaissances et son matériel.

L'astrophotographe est.... Non désolé j'ai pas de résistance, va voir avec machin, j'ai un article a finir, ça commence à être long..... L'astrophotographe est donc un passionné, mesdames et messieurs, si vous rencontrez un jour quelqu'un en cherchant l'âme soeur, il y a de grande chance pour que ce soit la bonne personne, si il ou elle est astrophotographe (ne le demandez pas tout de suite, sinon il ou elle va passer l'intégralité de la soirée à vous parler de ça) oui, on aime beaucoup quand ça intéresse les autres.




et pour terminer sur un gimmick: Hey salut, bonne journée, tu m'enverra le résultat!


Bon ciel à tous


NB



C'est tout pour moi









Lexique des mots compliqués:

J'ai menti, par contre, on a le droit de faire de la pub ici? j'ai pas vu de panneau "interdiction d'afficher" du coup j'affiche: mon insta: @astrobrunigraphie