Discussion:Introspection - Un épisode musical

From Désencyclopédie
Jump to navigation Jump to search

Héhé bien joué enculé d'auteur doué bien qu'illisible... À part les références burtoniennes, y en a d'autres que j'ai loupées ? --Psychoparten,  Combattant sanguinaire, mais humaniste 1 mars 2009 à 23:07 (UTC)

Il y a en effet quelques autres petites références camouflées dans cet humble texte. Notamment à David Fincher et Chuck Palahniuk (Fight Club), Philip K. Dick (Coulez mes larmes, dit le policier), Artough (Relation sexuelle), Quentin Tarentino (Pulp Fiction & True Romance), William Burroughs (Junkie), Edgar Allan Poe (Le Corbeau), Stanley Kubrick (Orange mécanique), les Monty pythons (Le sens de la Vie)... William Peel 2 mars 2009 à 13:54 (UTC)
Bon, j'en ai loupé à peine plus de la moitié, c'est bon signe, je suis culturé. --Psychoparten,  Combattant sanguinaire, mais humaniste 2 mars 2009 à 13:55 (UTC)
D'un autre côté, j'ai pris un plaisir sadique à les planquer dans les coins, pour que personne ne puisse jamais les retrouver ! HAHAHA ! Je sais je suis diabolique. William Peel 2 mars 2009 à 13:56 (UTC)
Sans oublier les références à Bernard Pivot pour l'orthographe bordel. La 2ème personne de l'impératif des verbes du 1er groupe ne prend pas de "S" à la fin et le passé simple de la première personne non plus. Ça me gâche à chaque fois - un peu - la lecture de tes textes. WiiKend - Ceci était une signature 2 mars 2009 à 14:45 (UTC)
Merde ! Moi qui croyais que dans ces cas là, on devait mettre un "s" une fois sur deux. Je vé corigé tous sa. William Peel 2 mars 2009 à 14:56 (UTC)
Powned... je croyais que c'était exprès. Adrien' 3 mars 2009 à 13:16 (UTC)

Freaky?

Dis moi pretty little monkey, y'aurait-pas non plus une (grosse) référence aux Freak Brothers? Le passage avec la recherche d'emploi, par hasard et par mesan? Roudoudou 21 mai 2009 à 08:38 (UTC)

Desolé

Dsl pour ce message de merde, un peu niais et creux, à base de bravo, mais
BRAVOO. Plus que le Best of, c ds l'édition reliée cuire qu'il faudra le mettre.
Manque peut être quand même d'un épilogue. La camera qui reste sur le cadavre du, je dirais pas un héros, 'Cause what's a hero ?, mais du personnge principal, c'est un peu sec. Un truc genre la morale de cette histoire, ou peut être l'Aztec qui sort de cette baraque et qui s'en va, seul survivant, ac en fond une musique de Western revisitée.
Mais bordel, bravo! Tess