Discussion:L'horreur de la paralysie du sommeil

From Désencyclopédie
Jump to navigation Jump to search

Publier ça ! A cette heure-ci !--Marie Irène 22 juillet 2008 à 22:45 (UTC)

Hin hin hin hin... C'est la malédiction nocturne de l'horreur de la paralysie du sommeil... :p -- Zalibus 22 juillet 2008 à 22:54 (UTC)
À la fortune du Pot. Pas mal du tout ! Chapitre |¬| 7 décembre 2008 à 01:40 (UTC)

Garder son calme

Bonjour,

J ai été en proie à ce syndrome,je le suis toujours d ailleurs,cela arrive plus rarement (?) maintenant.

Une peur insoutenable accompagne une respiration monstrueuse,et tout ça à meme le corps.

Le sentiment d etre écrasé par quelquechose de colossal ou que notre ame est contenue dans une main qui serre,qui serre..

Plus j essaie de me débattre et plus "cette force" intensifie son emprise. On dirait aussi que LES TROMPES D EUSTACHE sont ouvertes (comme pendant le paroxysme du baillement)..Ce qui caracterise le bruit,c est qu il est plus élevé que lors du baillement.

note: Je cherche à décrire le plus précisement ce que j ai éprouvé,ceci étant subjectif suivant les personnalités,je ne saurais en aucun cas prétendre à établir quelconque définition ou à interpréter de quelque manière qu il soit ce phénomene.

..Le plus effrayant : "Je suis une proie sans la moindre défense"

Impossible d appeler qui que ce soit,meme si votre conjoint(e) est collé à vous,et meme reveillé,jamais il ou elle ne se doutera du terrible calvaire qui se passe dans votre corps.

Lorsque cela m arrivait,c était de deux façons :

-Je suis en train de rever,et un évenement (extérieur??) vient littéralement briser mon sommeil..Et je me trouve alors paralysé.

-Je sui en train de rever,et mon reve prend une issue "inattendue",et se mixe carrement avec la réalité,c est à dire que le réveil est moins brutal,mais la peur toujours autant..


LES PREMIERES SECONDES sont difficilement supportables. En effet,la terreur est telle,que la mort de notre propre âme semble la seule explication.

Ensuite,on réalise que l on est bel est bien vivant,mais la peur est tenace..

Plus vous pensez appeler à l aide ou trouver un moyen de le faire,plus "les attaques" sont redondantes.

L unique solution : FAIRE FACE et attendre que ça disparaisse (croire en Dieu ne peut que vous aider à vous focaliser sur autre chose que cette peur,apres tout l humain à vos cotés ne sait pas ce que vous subissez).

note: Il m est arrivé de subir le phénomene deux ou trois fois dans la meme nuit..

Au fur et à mesure,on fini par s y préparer..Ca peut s estomper si vraiment on reste stoïques jusqu au bout.

Pour finir,je tiens à dire que cette peur est différente de celle de la vie de tout les jours,elle est particulierement exacerbée,tout espoir semble vaincu..

...C est justement le point faible de cette "pathologie",celui ou celle qui se contiendra et se battra de toutes ses forces en viendra à bout.

Fake ? Thierry ? --Psychoparten,  Combattant sanguinaire, mais humaniste 25 novembre 2008 à 14:57 (UTC)