Règle de trois (humour)

From Désencyclopédie
Jump to navigation Jump to search

La règle de trois est une figure de style humoristique. Simpliste et efficace, elle est utilisée à tort et à travers en vue de provoquer l'hilarité chez le lecteur peu instruit. Oui, le lecteur doit être assez con pour se faire prendre au jeu, et l'auteur lui-même doit être un sacré roublard sans aucune inspiration pour utiliser cette facilité humoristique honteuse. De plus, elle s'associe souvent à une certaine shock value dans le but pitoyable de déclencher à tout prix le rictus. Je vous donne un petit exemple rapide ; "La règle de trois est une technique d'écriture simple, efficace, fellation." Vous avez vu ? Vous avez vu comme c'est simple ? Comme vous avez ri aux éclats face à ce vil procédé ? Un mot, un mot, une vulgarité, et hop ! Ha ha ! Vous n'avez pas honte ? Vous, lecteur, humain, enculé ?

Autres exemples

Je vous en fais une autre ; Le lion est un animal à poil ras. C'est un félin gracieux, féroce, et vagin. PAf ! C'est si simple ! Je vous ai vu, vous avez ri petit coquinou ! Petit chenapan, galopin, pédé ! ET HOP ! Encore ! J'ai la super forme, moi ! J'ai la niaque, la pêche, la pute !

Prenons un autre exemple, car le système ne fonctionne pas qu'avec les mots, regardez bien ces images :

Ceci est un camembert.
Ceci est un reblochon.
Ceci est une bonne grosse salope.

Vous avez compris ? Allez, j'en remets une couche :

Ceci est une Renault.
Ceci est une Peugeot.
Ceci est une brochette de gouines.

On rigole, hein ? Vous n'allez plus la rater maintenant cette satanée règle lorsque qu'on essaiera de vous faire rire avec. Juste le temps de vous porter le coup de grâce :

Ceci est un ballon de football.
Ceci est un ballon de football américain.
Ceci est une bite !

Je vous ai bien eu ! J'ai par ailleurs fait un double combo ; une règle de trois dans la règle de trois. Vous voyez comme c'est simple ? Vous vous sentez trahi, hein ? Trahi, bafoué, hémorroïde ?

Exemples dans d'autres oeuvres

Les plus grands auteurs, eux aussi s'y laissent prendre. Prenons cet exemple, tiré d'un article hilarant d'un grand auteur : Et il se fait également que, de ce bec, on peut, parfois, entendre des bruits insolites, incongrus, voire testicule. Trahison !

Ou encore, de cet autre grand auteur : Alea jacta est ! Cogito ergo sum ! Putain sale bâtard de sa race !. Il croit être drôle ou quoi ? La supercherie est découverte ! Malotru ! Saltimbanque ! Vomi !

Autre exemple célèbre : Riri, Fifi et Caca. Ou encore, L'Illiade, L'Odyssée, L'Anus. Ou bien encore : Le bon, la brute et la couille. La règle de trois est usée et abusée et trou de balle.

Conclusion

Enfin bref, finalement, putain, j'espère que vous aurez compris, capté, cunnilingus, que la règle de trois est à éviter, esquiver, sodomiser, de façon automatique, répétitive, poire à lavement, et ce absolument, constamment, pédophilie.


Cet article a une chance non nulle de figurer dans le Best Of ou de ne pas en être.
S'il vous a enthousiasmé, votez pour lui sur sa page de vote ! Ou pas.