Utilisateur:Edemonde Vénus

From Désencyclopédie
Jump to navigation Jump to search

Ce patronyme représentatif d’un monde révolu et désuet, évoquant les vieilles dentelles jaunâtres, les corsets étrangleurs, les bas varices et l’almanach Vermot est tout à fait adapté à ma personne.

Nostalgique de la belle époque, assise dans mon boudoir tendu de toile de Jouy, je me complais dans la rêverie des jours anciens devant un bon verre de rhum.

Je suis bien consciente que la présence d’une bouteille d’un litre et demi de Charrette, à l’étiquette d’un vert criard, posée sur mon guéridon marqueté n’a rien d’élégant et peut choquer votre sens de l’esthétisme, mais ma paresse congénitale qui m’empêche de retourner régulièrement au bar s’est résolue à cette extrémité, tout comme elle s’accommode des boisseaux de fils qui serpentent sur mon tapis d’Orient et me relient à toute une technologie moderne en restant avachie dans mon fauteuil crapaud.

Il y a plusieurs années maintenant, c’est à la pâle lueur du jour sombre passant péniblement au travers de ma croisée qu’un soir de chance, après avoir tourné une page quelconque d’un clic désabusé, je suis arrivée sur la Dé… Mon œil déjà vitreux et mon cerveau - ma cervelle devrais-je dire plutôt - embrumée par les vapeurs éthyliques en furent immédiatement interloqués !

Mais koikecéça ? Depuis lors, je hante quotidiennement ce lieu.

… Et il y a peu, un soir d’ivresse particulièrement soignée, chancelante dans mes robes de nuit, sur une impulsion tout à fait irréfléchie, je décidais de créer un compte… Mais, au moment fatidique de m’inscrire, l’état déliquescent de mon bulbe cérébral, mes doigts tremblotants par l’excès de spiritueux et l’émoi provoqué par ma folle témérité m’ont fait commettre l’irréparable : comme une conne j’ai foiré mon pseudo en mettant un E de trop… MAIS QUELLE QUICHE !