Utilisateur:Monsieur Brouillon/Jeux de société au Qatar

From Désencyclopédie
Jump to navigation Jump to search

Le Qatar, pays du Louvre et des poètes emprisonnés, a une riche tradition culturelle. Moins intellectuelle, mais tout aussi vivante, la pratique des jeux de société au Qatar possède à la fois une histoire complexe et un dynamisme insoupçonné.

Des jeux universels populaires au Qatar

Si, pour l'instant, le "Lapidationary" saoudien n'a pas franchi la frontière, d'autres jeux ont été adaptés à la société de ce grand pays

Échecs

Bien ouèj' !

Le Qatar s'est empressé d'adopter le jeu d'échecs (d'origine perse, donc hallal), mais le peuple de l'émirat a su adapter les règles à ses spécificités.

Le but du jeu a été modifié. Les pions ont un rôle central, et le roi un rôle bien moindre (mais surtout, ne dites pas « Ce con d'émir ne sert à rien »). Il s'agit de promouvoir autant de pions que possible et de tous les transformer en reines.

Il existe trois manières de gagner :

  • Le premier joueur à avoir 4 reines gagne la partie (au-delà, c'est haram)
  • Si aucun n'y parvient, le joueur ayant le plus de reines en fin de partie l'emporte.
  • Cas exceptionnel : si votre adversaire vous met échec et mat, il s'agit d'un crime de lèse-majesté. Il est alors disqualifié. Et pendu.


Poker, bridge, tarot...

« Ô les croyants ! Le vin, le jeu de hasard, les pierres dressées, les flèches de divination ne sont qu'une abomination, œuvre du Diable. Ecartez-vous en, afin que vous réussissiez. (Et le vin, laissez-moi tout boire) »
~ Le Très Saint Coran à propos des pierres, des flèches et de leur symbolique freudienne.

Ces jeux ont des règles bien spécifiques au Qatar. Une fois les mises effectuées, les joueurs courent jusqu'au commissariat le plus proche. Le vainqueur est celui qui, le premier, dénonce ses adversaires comme joueur et pêcheur. Et le jeu est encore plus profitable qu'en Occident puisqu'en plus de remporter les jetons, le gagnant gagne le droit de ne pas être fouetté.

« Hihi, Jeanne-Fatima, quelle partie follement amusante ! » « Je vous rejoins entièrement, très chère Marie-Hajar ! »

Monopoly

Le Monopoly a gagné en popularité ces dernières années au Qatar. Cependant, beaucoup de Qataris trouvaient le jeu trop simple, trop rapide et trop prévisible. C'est qu'il n'y a pas grand chose à faire dans le désert, et même si ça occupe 70 jours de l'année, il faut trouver de quoi s'occuper pendant les 295 qui restent.

Aussi, une « Qatar Édition 4 en 1 » a vu le jour. Il y a donc quatre plateaux de jeux. Une fois toutes les rues achetées, les joueurs passent au deuxième plateau, qui permet d'acheter des institutions. Ensuite vient le troisième plateau qui propose aux joueurs d'acheter des villes. Et enfin, apothéose, sur l'ultime plateau, les joueurs sont en concurrence pour acheter des pays entiers.

Pour information, la France correspond pour l'instant à l'Avenue Pigalle, mais le nouvel émir envisage de nous reléguer à l'avenue de Neuilly. Quand à la Suisse, à la Belgique, au Canada et aux pays Africains francophones, puisqu'il s'agit d'un monde idéalisé et idéal, ces nations n'existent pas.