Utilisateur:SuperLapin/bleue nana et les 7 nains

From Désencyclopédie
Jump to navigation Jump to search


Il était une fois, une grande et belle femme qui passait son temps a chanter et jouer de la guitare dans les prés. Elle avait les cheveux bleus comme l'azur des cieux, et aussi comme les cheveux de la nana aux cheveux bleus, pour ceux à qui cela parlerait plus. C'est d'ailleurs pour cette raison qu'on l'appelait Bleue Nana. Et puis un jour, elle décide d'aller explorer le palais dont tout le monde lui parle. On dit qu'il est somptueux, on dit qu'il est habité par de riches personnages qui ont du pouvoir, et il n'en faut pas plus pour attirer Bleue Nana. Ainsi se rend-elle au palais de l'Élysée, ou elle va faire cette étrange rencontre qui va changer sa vie, mais autant vous dire tout de suite qu'à la fin elle n'aura pas pleins d'enfants.

L'étrange rencontre

Simplet

Bleue Nana s'arrête brusquement de chanter dans les couloirs de l'Élysée lorsqu'elle entend un drôle de bruit... C'est comme si quelqu'un était en train de courir mais c'est beaucoup plus rapide, un peu comme la course de Kirkikou dans Kirikou et la sorcière. Bleue Nana cherche des yeux d'où ce bruit provient, mais ne voit rien. Elle entend alors une voix lui crier « Per-per-per-tchu-tchu-tché ». Elle cherche toujours des yeux, mais ne voit rien. Tout à coup, elle sent comme un pincement sur son genou, elle baisse le regard, et elle le voit. Un tout petit être avec de grands sourcils trottine autours d'elle en répétant ces syllabes qu'elle ne comprend pas « Per-per-per-tchu-tchu-tché ». Elle dit alors « Bonjour, je suis Bleue Nana, mais qui es-tu petit personnage? ». Dans un mouvement de panique, le petit être, roule des épaules et part en courant en suivant un long couloir. Surprise, elle reste sans voix au milieu du couloir, et puis elle commence à courir dans sa direction. « Attends » crie-t-elle au petit être qu'elle décida d'appeler Simplet.

Mais simplet était rapide et à un endroit ou le couloir forme une sorte de chicane tortueuse, simplet prend la tangeante, engage un glisser-freiner avec ses Nikes sur le carrelage tout en s'accrochant à une corde qui trainait là et parvient à ouvrir une porte, s'engager dans la pièce et refermer derrière lui. Tout cela se passe dans la chicane et Bleue Nana ne sait pas quelle porte simplet a prise... Elle ouvre alors une des portes dont il lui semble que la poignée est encore chaude et entre dans la pièce.

Qui est Simplet ?

La pièce est immense, et possède des dorures qui illuminent le mobilier lui même somptueux. Bleue Nana rêve qu'elle pourrait habiter ici, elle le voudrait, quand soudain elle le voit. Il dort au milieu d'un fauteil qui parait immense par rapport à la petite taille de son occupant. Bleue Nana s'approche doucement et lui dit clamement: « Je suis Bleue Nana. Je voudrais juste vous rencontrer? C'est très joli chez vous, et sans mentir, si votre ramage se rapporte à votre plumage, vous êtes le phénix des hôtes de ces bois. ». Mais le petit être semble dormir profondément. Elle s'approche, et l'observe de près. Puis elle s'étonne, son regard à changé profondément. Il parait plus reposé, plus serein. Elle se dit qu'il doit être fatigué de sa course, alors elle le laisse dormir et s'assoit à cote de lui. Puis elle lui chante une chanson:

Tu es ma came, Ma toxique, ma volupté suprême, Mon rendez vous chéri et mon abîme Tu fais rire au plus doux de mon âme...

Plusieurs heures passent. Mais le petit être dort toujours. Bleue Nana s'ennuie profondément et commence alors à prendre des drogues pour passer le temps.

Mais après plusieurs jours perchée, elle décide d'appeler ce petit être Dormeur, car le nom lui convient mieux. Puis elle entame une bouteille de whisky. C'est après sa deuxième que lui vient cette vision hallucinante...

Dormeur

La vision hallucinante

Bleue Nana a un sourire béat sur son visage, elle s'amuse de se savoir là, dans ce palais, à ne rien faire, à côté de ce petit être complètement bizarre. Elle se tourne vers lui pour le regarder encore une fois, mais elle sursaute. Titubante, les yeux qui louchent légèrement, elle se lève de son canapé et essaie de focaliser son regard sur celui qu'elle appelle désormais dormeur, mais il lui semble, une fois encore, qu'il a changé. Il a l'air plus jeune. Comme si son long sommeil lui permettait de remonter dans le temps... Il la regarde, avec un sourire charmant, et dit « Salut beauté, qu'est-ce qui t'amène dans mon humble demeure? ». Puis il éternue en postillonant sur Bleue Nana. Celle-ci, complètement hallucinée essaie de répondre mais sa bouche est trop pateuse et elle ne parvient pas à faire des phrases. «  J... J... C... » balbutie-t-elle, la machoire inférieure qui pendouille et un fillet de bave qui coule au milieu. « Vous êtes très belle, voulez-vous vous marier avec moi? » dit alors le petit être avant d'éternuer de nouveau. Bleue Nana n'en revient pas, comment ce petit être peut-il changer autant? Et le voila qui parle et qui la demande en mariage! Il est beau. Elle ne se sent pas bien et le regrette. Le petit être éternue de nouveau et dit « Je peux faire de vous une femme exceptionnelle, acceptez et vous aurez tout l'argent et tout le pouvoir de mon palais », puis il éternue.

Atchoum

Bleue Nana n'en revient pas de la beauté de ce petit être, elle n'avait pas réalisé avant comme il était beau. Il éternue de nouveau. Bleue Nana a la tête qui tourne, elle balbutie « Je.. vous... aime.. », le petit être éternue, elle s'évanouie soulagée de pouvoir enfin se vautrer dans le fauteuil pour décuver.

Sa dernière pensée était qu'elle appellerait finalement ce petit être Atchoum, c'était un petit nom affectif qui lui convenait très bien. Puis elle fait des rêves très psychédéliques avec des nains à 7 têtes et une choucroute volante.

Mais, lorsqu'elle se réveille enfin, quelle surprise...

Mais quelle surprise ?

Il est là, face à elle. Il croise son regard, rougit instantannément et tourne les yeux vers un lustre. Bleue Nana, encore un peu vaseuse, regarde autours d'elle. Puis elle se souvient, le palais, la drogue, l'alcool, et... Le mariage. Sur son doigt, une alliance. Elle regarde la main du petit être et voit la même alliance. Puis elle regarde le petit être qu'elle voulait appeler Atchoum, mais elle lui trouve encore quelque chose de différent. Dans ses souvenirs, il était plus jeune et un peu plus beau. Elle s'étire et lui dit « Bonjour Chouchou... Quelle heure est-il? ». À ces mots, le petit être rougit encore et tourne les yeux et murmure ce qui lui semble être « Per-Per-Per-Tchu-Tchu-Tché ».

Timide

Elle ne comprend pas comment ce petit être qui la demandait en mariage pouvait se retrouver aussi timide. Puis elle se rend compte qu'il est nu. Et elle aussi. Elle rougit alors à son tour, et avec ses cheveux bleus ça fait un mélange plutôt laid.

Elle comprend alors que ce petit être recherche sans doute de l'affection. Elle lui sourit et roule un spliff. Il s'approche lentement, s'assoit à côté d'elle, elle allume le bédo, puis lui passe. Il n'ose pas tirer dessus, mais elle l'encourage « aller, tu vas voir, ça va t'aider ». Il fume alors le joint.

Quelques minutes passent, et soudain, son visage se transforme encore...

Transformers

Son front s'allonge, sa bouche s'agrandie, ses sourcils forment plus que jamais de petits triangles au dessus des yeux. Puis il rit, il ne peut s'arrêter, il rit nerveusement. Bleue Nana se saisit alors de lui et le...

Bon, on n'a pas forcément besoin de savoir ce qu'ils font à ce moment de l'histoire. Si? Je vous invite dans ce cas à visiter cette page, puis celle-ci et enfin celle-là. Mais pas de ça sur cette page.

Bref, après quelques minutes, les nouveaux mariés se rhabillent. Le petit être rit toujours. Il rit très fort, sans arrêt. Bleue Nana est légèrement inquiète, mais elle préfère le voir comme ça finalement. Il a définitivement l'air joyeux.

Puis il se saisit subitement du téléphone et passe des centaines de coups de fil. Bleue Nana lui demande ce qu'il fait, mais rien n'y fait, il ne dira rien. Une demi-heure plus tard, on sonne à la porte du palais. Joyeux se précipite pour aller ouvrir, suivi de Bleue Nana qui se demande bien ce qu'il se passe. Il ouvre la porte derrière laquelle une femme se trouve, l'air heureuse. Joyeux regarde Bleue Nana et touche le sein de la femme.

Joyeux.jpg

Bleue Nana est sous le choc de la scène et ne comprend pas ce qu'il se passe. Puis d'autres femmes sonne à la porte du palais, Joyeux, hillare, court et gambade d'une femme à l'autre, posant une main au fesse ici, un touche-téton par là, sous le regard ébahit de Bleue Nana. Soudain, Bleue Nana s'effondre en larme, puis s'enfuit sur le toit du palais.

Elle pleure toute ses larmes et se demande pourquoi il est ainsi. Elle se dit qu'il doit avoir six cerveaux pour changer de personnalité ainsi. Elle ouvre une bouteille de whisky et sniffe un rail de coc', quand soudain, une lumière perce le ciel et descend vers elle.

La lumière

La lumière devient éblouissante, et dans un flash extrêmement intense, apparait le petit être. Cette fois-ci, il semble vieux, il a des cheveux gris, les traits tirés et des grandes poches autours des yeux.

Prof

Bleue Nana n'en revient pas. Le petit être s'adresse alors à elle et lui dit « Ne pleure pas, Bleue nana. Tu auras des moments difficiles avec moi, et j'aurais moi-même des moments difficiles, mais je suis la projection de ce que je serai dans 20 ans, et tu dois croire en l'avenir. Sèche vite ces larmes, et rejoins-moi. Pense que si tu passes cette épreuve, tu seras riche et puissante. »

Puis dans un nouveau flash éblouissant, le petit être disparaît. Bleue Nana se dit que peut-être qu'elle devrait arrêter les drogues. Qu'est-ce que c'était que ce vieux sage?

Elle finit quand même son whisky et repense à cette apparition étrange. Puis elle se dit que quelque soit ce prof, il a raison. Elle est riche, célèbre et puissante. Et puis, ce petit être n'est pas si mauvais, il a des bons côtés. Elle se dit qu'elle ferait bien de retourner le voir et de tout faire pour le rendre heureux. C'est cela qu'elle veut, qu'il soit heureux! Elle sourit, sèche ses larmes et retourne dans le palais pour le serrer fort dans ses bras.

The end

Elle ouvre alors la porte prête à lui sauter dans les bras, mais il est là, nu, au milieu d'une douzaine de femmes nues elles aussi. Il s'enfile un rail de coc' et apperçoit alors Bleue Nana. Il se dirige alors vers elle en s'exclamant « Les filles, je vous présente ma femme! Elle est un peu plate, mais elle sait faire des choses prodigieuses avec ses doigts! ».

Il s'approche d'elle et au moment où il allait se saisir de sa fermeture éclair pour la déshabiller, elle recule en disant « Ha non, non, touche moi pas, tu vas me salir! ». D'un air grincheux, il tourne les talons et dit alors « Et bien casse-toi alors, casse-toi pauv' conne ».

Grincheux

Bleue Nana retourna alors vivre dans les prés et la drogue.