Glaz

From Désencyclopédie
Jump to navigation Jump to search
graff réalisé par le mentor de Banksy dont le blaze est "Glaz", au stylo quat'couleurs

« Glaz » ( \kɔ̃.kɔ̃bʁ\) est un mot masculin (ou féminin) et familier utilisé à l’origine par les surfeurs, puis par les graffeurs, rappeurs, et moins communément par les danseurs de breakdance pour dire « relax », « du calme » ou que l’on est anarchiste. Né dans les années 80, son origine est toujours inconnue et fait l’objet de nombreux conflits, mais on superpose qu’il est apparu soit à Hawaï, soit en Australie, soit sur la côte ouest des Etats-Unis, soit à Tahiti, soit à Bora-Bora, soit en Nouvelle-Zélande ou peut-être au nord de la Russie. D'après les américains, il viendrait de Tom Curren qui l'aurait prononcé la première fois qu’il a surfé sur des vagues de plus de 2m contre un russe pure du Nord en période d’hiver glacial (-40 C° environ).

« Glaz » a ensuite donné lieu à des verbes tels que « glazer » (« se détendre ») et « se glazaillir » (« se lustrer ») . Sinon il est normalement, dans des cas rares, employé pour désigner un junkie roux (pour des raisons inconnues).

Dans le monde du surf, il est dit que l’on ne peut plus employer ce mot à partir du moment où l’on devient seignor (plus de 25 ans). Mais ceux qui ont inventé cette règle sont aujourd'huitre plus que des seignors .

« J’ai vu ce mec se glazaillir et tout devant une superbe bombe (de peinture 94) »

~ Mode2 à propos de Bando

Conjugayson des mots dérivés

chevreuil qui glaze
Glazer Se glazaillir
Je glaze me glazouille
Tu glazes te glazaillis
Il/Elle glaze se glazaillit
Nous glazons nous glazillions
Vous glazez vous glazilliez
Ils/ Elles glazizent s'entre glazaillissent

Dans le monde du surf

Membre du SNO en train de glazer

« Glaz les gars Glaaaaaz»

~ un surfeur australien au bras broyé par un requin à ses potes ( sa tête fut croquée dans les minutes qui suivirent)

D’abord employé au début des années 80 de manière méliorative après un wipe out (chute dure) pour dire que tout va bien ou à la suite d’une manœuvre complexe pour craner, il fut très vite utilisé pour calmer les embrouilles ou inciter l’autre à se taire.

Cependant, en 1987, le gouvernement australien prit la décision d'interdire l'emploi de ce mot, jugeant que trop de surfeur l'employaient contre les membre du SNO (sauveteur naturiste océanique). Les peines encoururent furent : défense de baignade en eau salée ou sucrée, 1691 dollardes d'amande et obligation d'avoir une buzzcut. Cette loi ne fut valable que trois semaines et abolie le 4 juillet, après que le premier ministre Bob Hawke ait hurlé :« Vas te glazaillir » à sa concurrente John Howard lors des élections du mec le plus poilu.

Dans le monde du graff :

Exemple de Glaz raté dont l'auteur a payé le prix : il est désormais aveugle, myope et borgne

En graffiti, l’utilisation de Glaz comme blaze est réservée aux graffeurs de niveau medium. En effet, dans les années 90 un groupe de tagueurs (dont faisait partie Soy TWA, inventeur de la taxe sur la valeur ajoutée) prit la décision qu’étant donné l’importance de ce mot pour la culture populaire il était inadmpensable de le confier à des débutants ou à des professionnels. Ainsi, les débutants risquent de « salir » ce mot s’ils tentent de l’inscrire. Quant aux professionnels, ils ont un niveau trop noble pour qu’on les associes à de la détente ou à des junkies roux. Les personnes qui vont à l’encontre de cette règle sont déclarées comme toys jusqu'à la fin de leurs jours, même s’il s’agit du mec de Subway surfer, et bien souvent ils se font massacrer.

IAexplorer.png AAAA AAAA AAAAA AAAAAAAAAAAA AAAAA
AAAAAAAA AAAAAAAA.
(AAAA AA AAAAAAAA AAAAAAAA AAAAA)

Secte :

Dans les années 2000, le mot « Glaz » prit tellement d’ampleur qu’une secte fut créé à son nom par 3 inconnus et, d’après quelques rumeurs, il s’agissait d’un noir, d’un blanc et d’un vert (premier mec à avoir la chlorose). Ce trio de tagueurs fut baptisé « Tropicana » et se fit connaitre sur facebook. En juin 2004 les Tropicana et quelques adeptes se sont rencontrés pour la première fois et en septembre ils achetèrent un local à l’Yonne, en France, et s’y installèrent.

squelette d'un junkie roux décédé; paix à son âme

La secte Glaz croyait en la réincarnation de l'incroyable Duke Kahanamoku (un mort assez seignor) qui reviendrait donner des conseils en période d’étouffement ou de glazement (grande détente), c’est pourquoi, dans l’espoir de le voir, ils graffaient continuellement chaque jour sans masque sur les murs du local. Le 5,6 et 7 décembre, ils kidnappèrent et séquestrèrent des junkies roux dans afin de se purifier en aspirant leurs âmes. Pour ce faire, ils les baignaient dans de l'eau maudite et les nourrissaient uniquement avec du jambon Fleury Michon parce qu’il était en promo et qu’ils étaient pauvres.

En fin février, les forces de l’ordre retrouvèrent l’intégralité des adeptes et des junkies roux décédés à cause des substances inhalés.


Morts : 8 junkies, 13 adeptes, le noir et le blanc

Réanimation : 1 adepte

Survivant : le vert (mais il mourru deux jours plus tard de la chlorose)


Influence sur la couizine :

plat glazien de Corée du centre


Le plat « glazien » (aussi appelé « plat des voyous » par les anciens) est un repas traditionnel de surfeurs russes pures nordiens. Les ingrédients ont été finement choisi dans le but de pourvoir glazer tranquillement.

Inventé sur les plages de Mourmansk en 1994, le plat s’est propagé dans toute la Russie en quelques semaines. En l’espace de deux mois, les surfeurs du monde entier connaissaient le plat glazien. Toutefois, chaque pays possède sa propre recette de plat glazien (un peu comme la quiche t’as capté).

Recette de base pour bien glazer :

-couper un pain en deux tranches et frotter l’intérieur avec de la caféine

-mettre quelques champignons à psilocybine à l’intérieur (si vous êtes allergique, remplacez par du Pepper X)

-faire cuire le tout avec un peu de tabac (vous retirerez la feuille après cuisson) pendant 10 min avec du beurre salé

-verser un peu de bière dessus (Picon ou Despe de préférence)

-enfin, ajouter des tomates cerises (parce que les légumes ou fruits c’est bon pour la santé) avec des graines de pavot

PS : De nombreuses personnes le préfère à l’indienne avec du haschisch