Éducation sexuelle

From Désencyclopédie
Jump to navigation Jump to search

Au moment de la puberté, tu te poses de nombreuses questions et c’est bien normal : ton corps change, et tu commences à être attiré(e) par l’autre, à avoir envie de le toucher et de l’aimer. Cet article est là pour t’apporter des réponses et t’aider à découvrir la sexualité. Nous espérons que tu comprendras que la sexualité est quelque chose d’intime mais aussi de merveilleux, et que tu sauras avancer pas à pas en t’aidant de cet article qui pourra devenir ta « carte de la découverte sexuelle ».

Ton corps change

Fini de jouer ! Tu deviens pubère, et ton corps change : cela veut dire qu’il se prépare à avoir des relations sexuelles. Cela implique que tu ne sois pas effrayé(e) par les modifications de ton anatomie : tout cela est normal.

Chez les garçons

Pour les garçons, la voix change et le système pileux se développe sur le long du corps, de la raie des fesses aux aisselles. Les testicules – aussi appelées bourses – deviennent plus gros, pendent et se couvrent de longs poils. Le pénis grossit aussi.

Le testicule contient le sperme, un liquide chaud et poisseux mais fertilisant.

Si une circoncision a été pratiquée, le gland se couvre de « corne », qui durcit la membrane muqueuse, une protection qui est similaire à la corne qu’il y a sur les gros orteils. Sinon, le prépuce recouvre le gland, enfermant en captivité la muqueuse du gland et donnant naissance à ce que l’on appelle « fromage ».

Le fromage (6) s'installe autour du gland (5).

Le fromage dégage une odeur désagréable, c’est pourquoi il est important d’avoir une bonne hygiène. A noter que s’il peut être comestible, il n’est pas sécrété dans ce but.

Chez les filles

Pour les filles, le vagin et l’anus deviennent un peu plus saillants et se couvrent également de poils, tout comme les jambes, les aisselles et la lèvre supérieure.

Les seins deviennent un peu plus gros, ils pendent lourdement, et les fesses gagnent du volume. Ces attributs se préparent à supporter des relations sexuelles mais aussi à enfanter : le vagin, par où passe le pénis du garçon pendant un rapport sexuel, doit aussi se préparer à être élargi par le passage d’un bébé entier.

Le vagin est l’endroit où se passe le plus de modifications : il conduit à l’utérus, qui est une partie des entrailles servant à conserver les bébés et le sperme. Il est constitué des petites lèvres, des grandes lèvres et du clitoris. Pour avoir une bonne approche de l’aspect d’un vagin, on peut imaginer par exemple une assiette de charcuterie.

Le plus gros changement du corps féminin reste les règles : le vagin sécrète du sang et du pus pendant une certaine période. Si les relations sexuelles peuvent être effectuées pendant la période des menstrues, il est en revanche déconseillé de s’essayer au sexe oral temporairement.

Le sexe de la femme dégage une forte odeur qui excite les individus mâles. Il sécrète de la cyprine (une substance composée de sang et de déchets), laquelle sert de lubrifiant naturel.

Les sécrétions sexuelles

Lors d'un rapport sexuel ou lors de la masturbation, le sexe sécrète du liquide.

Le sperme

Le sperme est un liquide émis par le pénis au moment de l'orgasme masculin. C'est un liquide chaud et poisseux, dont l'odeur rappelle celle des crevettes périmées. Le sperme est composée de choses gluantes et de spermatozoïdes, lesquels deviennent plus tard des bébés s'ils rencontrent l'ovule dans l'utérus d'une femme.

Le sperme est composé de choses collantes et de spermatozoïdes vivants.
Lors de l'éjaculation, le sperme dégouline ou bien gicle du méat urétral.
Certaines personnes sont excitées par l'aspect du sperme et le boivent parfois à l'issue d'une séquence de "fellation".

La cyprine

La cyprine est une sécrétion émise par le vagin d'une femme lors d'une excitation sexuelle. Il ne s'agit pas d'une semence fertilisante au même titre que le sperme des garçons, mais bien d'un lubrifiant naturel facilitant la pénétration des conduits. La cyprine peut aussi être étalée sur toute la zone de l'entrejambe, dans la raie des fesses et en remontant dans l'anus pour favoriser un rapport anal dit "à sec".

Quand on insère un tampon hygiénique pour faire face à la période des menstruations, on peut l'imprégner de cyprine.

La cyprine contient de l'eau, du sang, de la pyridine, du squalène, de l'urée, de l'acide acétique, de l'acide lactique, de l'aldéhyde et des complexes d'alcools et de glycols.

Lorsqu'un tampon hygiénique est ôté, il comporte du sang mais aussi de la cyprine.

Le fluide est généralement clair et ressemble plus au liquide pré-éjaculatoire masculin qu'au sperme. Il peut présenter une grande variété de texture, goût, couleur et odeur, suivant l'état d'excitation sexuelle, la phase du cycle menstruel, la présence d'infections, l'alimentation et l'hygiène. Le phénomène de « fromage » décrit plus haut s'applique aussi à la cyprine qui reste engoncée dans les lèvres du vagin, et qui moisit.

La cyprine peut être léchée lors d'un rapport oral, son aspect incolore fait oublier son odeur de mauvaise haleine et de pieds qui puent.

Les relations sexuelles

Faire l'amour

Faire l'amour, c'est quand un garçon et une fille qui sont vraiment amoureux l'un de l'autre décident de faire un peu plus que s'embrasser avec la langue, et qu'ils ont une relation sexuelle. Le pénis du garçon est introduit dans le vagin de la fille, puis après un mouvement de va-et-vient, l'orgasme est obtenu et le sperme jaillit.

Tous les animaux font l'amour, les escargots par exemple.
Mais aussi les limaces.
Et les araignées.
Et les araignées.
Le rat-taupe aussi a besoin d'amour.

Le mouvement de va-et-vient qui amène à l'orgasme doit être effectué le plus doucement possible pour ne pas irriter les parois génitales. Une irritation de la muqueuse génitale est particulièrement douloureuse, tout comme le sont les champignons.

Les lésions herpétiques vaginales sont douloureuses, c'est pourquoi il faut bien se protéger.

La protection est essentielle lors d'un rapport sexuel, c'est pourquoi il faut toujours utiliser un préservatif.

Le préservatif est indispensable si on souhaite se protéger.
Sinon on peut attraper de l'herpès vaginal.
Et ce n'est pas joli à regarder.
Et ça peut arriver même à la plus belle femme du monde.
Et oui !

N'oubliez pas : quand on fait l'amour, il faut toujours mettre un préservatif !

Sinon c'est ça !

La masturbation

La masturbation, c'est quand un garçon ou une fille veut faire l'amour tout seul. Avec des gestes du poignet, il ou elle se procure du plaisir en se caressant les parties génitales. Cette pratique n'est pas dangereuse, mais il faut bien se laver les mains avant, surtout si les ongles sont imprégnés de matière fécale ou de déchets des poubelles.

Ne mettez pas vos ongles noirs dans votre vagin, et vérifiez la main de votre partenaire s'il essaie de vous masturber.
Sinon vous attraperez de l'herpès !
Inutile de vous préciser qu'avec une fracture ouverte de la main, vous ne pourrez pas vous masturber.

La fellation

La fellation est l'action de lécher ou mettre dans sa bouche le sexe de son ou sa partenaire. Mais attention ! En cas d'herpès, vous risquez d'être contaminé !

Voici une bouche qui n'aurait jamais dû faire une fellation...
...à ce pénis bourré d'herpès (emplacement habituel du fromage).
Et voilà, ça se transmet au vagin...
Le rat-taupe est très triste.
Et son ami le rat crevé aussi !
Et puis arrive le condylure étoilé !
Et voilà du dégueulis !
Et une couille dépecée et vidée !
Et encore la chatte pleine de boutons !
Et encore !
Ah ah ah ! Alors, vous avez toujours envie de baiser bande de petits merdeux obsédés ???

Conclusion

Il faut attendre le mariage.

Cet article vous a été offert par l'association
Familles Catholiques Hétérosexuelles de France.


GoodJob.gif
Cet article a failli être élu au Best Of de la Désencyclopédie.
Si vous l'avez adoré, vous pouvez encore relancer le débat.