Elle Hitler

From Désencyclopédie
Jump to navigation Jump to search
« C'était une évidence.  »
~ Eva Brown
« T'as le tour de parler à un mec.  »
« SIEG ELLE! SIEG ELLE! ELLE HITLER!  »
~ Hugo Boss
« Lass dich gehen, Laisse-toi aller...  »
~ Wilhem Reich


Elle hitler rose.PNG Nsdap logo 1947.png Signature elle hitler.PNG 140p

La victoire sur lui-même

Après avoir remporté la Seconde Guerre Mondiale en 1946, notre dictateur fit de l'Allemagne le seul pays de l'unique continent de la terre: Le DeutschLand. Il renomma Berlin, Berline. Adolf gagna également le combat sur son homosexualité refoulée depuis son enfance. Il divorça avec Eva Brown et se re-maria avec son coup de foudre le Maréchal Pétain. C'est en signant son certificat de mariage qu'il décida de changer son prénom. Adolf devenait Elle,... Elle Hitler. Maître du monde et plus confiant que jamais, il donna à son magnifique uniforme un côté plus féminin, mais tout en muscle.

Gg.png
Grande Chancellerie de Berline reconstruite en 1953

Hitler promit l'abolition de la masculinité de l'individu et l'établissement de la "LIBERTÉ DES FRUITÉS". Tout excités, les mecs échangèrent leur liberté individuelle contre une liberté illusoire. Ils le firent parce-que cette liberté les déchargeait de toute responsabilité. La liberté de hurler, d'aller au mensonge fondamental pour échapper à la vérité, la liberté d'être méchant, de se vanter, bien que chacun ne fût en réalité qu'un numéro, la liberté de prétendre appartenir à une race supérieure, la liberté d'impressionner les autres mecs avec de flamboyants uniformes plutôt qu'avec de fortes vertus viriles.

Elle Hitler hurlait: "JE SUIS FRÜITÉ!"

Les nazis choisirent de sacrifier une vie normale pour des fins impérialistes au lieu de risquer les combats de la vie quotidienne. Se prenant pour des empereurs, ils fondaient le principe de la liberté par la cueillette du fruit de leur labeur. N'oublions pas que l'homosexualité est une déviance acquise et un dérèglement de l'ordre naturel qui semble très difficile à accepter. La relation du fruité avec un individu de même sexe semble être très complexe.

Selon Hitler, l'existence même de la vie est fondée sur le refoulement homosexuel de l'homme. Pour pouvoir exister dans ce monde, les fruités avaient à extérioriser en eux-mêmes ce qu'il y avait de plus beau, de plus fruité et de plus vrai. Rien au monde ne pouvait approcher une telle virulence. Cependant, bien que nul ne fût enclin à entendre exposer de tels faits, personne non plus ne pouvait les réfuter.

les nouvelles couleurs de la Gaistapo

Cette situation, par une doctrine implacable, conduisit au fruitage universel. Hitler ne s'était pas contenté d'affirmer que l'homosexualité était en accord avec la nature, mais qu'elle était révolutionnaire. Alors les traits durs du caractère masculin disparaissent, la personne devient plus douce, se donne et en même temps développe tranquillement un côté fruité.

Les nazis et le mouvement Faschiste-Fruité

Ce qui est nouveau avec le mouvement "Faschiste-Fruité", est le fait que la réaction politique extrême réussit à utiliser les désirs les plus profonds. Le désir intense des fruités s'ajoutant à la peur d'être vraiment homosexuels ont pour résultat la mentalité fruitée dans sa totalité. Hitler s'adressa à ce désir. Le désir obsédant de toucher le fruit des autres hommes s'avérait plus fort que tout.

uniforme SS-Badenfruitz

Chez les fruités les plus impulsifs, le niveau de l'énergie sexuelle est beaucoup plus prononcée et ses effets beaucoup plus évidents que les fruités à pulsions inhibées. Hitler promit que tous les hommes seraient soumis aux autres hommes et l'exclusion de la femme de toute vie sociale déterminante. Il instaura une nouvelle façon de se parler entre mâles. Bref il avait le tour de parler aux mecs. Hitler promit que tous les hommes sur cette terre goûteraient tôt ou tard au fruit défendu : son micro-pénis.

uniforme des Jeunesses Hitlériennes (1949)

Hitler promit de recourir aux mesures les plus énergiques dans ce mouvement de réforme sexuelle globale. Hitler déclara ouvertement son attirance maladive envers les individus de même sexe. Il était fruité et fier de l'être. Aucun autre slogan de cette nouvelle idéologie n'enflamma autant les masses que le concept de la pulsation du fruit (fruchtpulsation) et de son plaisir. La peur d'être victime de jugement de Hitler disparut.

Le caractère fruité était à quoi tout se bornait Hitler. Le mouvement "Faschiste-Fruité" était assez étoffé cliniquement pour constituer une base solide, il y avait maintenant qu'à adapter la technique de destruction de la cuirasse et, en quelque sorte, à la réinventer pas-à-pas. Hitler tenait donc entre ses mains la plus grande part de responsabilité dans le succès de ce mouvement. Une fois de plus, il marquerait l'Histoire de l'humanité.

Le veston rose fruité

La brèche dans le domaine végétatif

De fastidieuses recherches scientifiques furent entreprises, et mena à de grandes découvertes dans le domaine végéto-génital. On prouva que dans un organisme cuirassé, l'inhibition d'une pulsion primaire aboutissait toujours à une pulsion secondaire et à l'angoisse. Ainsi, l'innervation, apparemment contradictoire, se révéla parfaitement ordonnée et compréhensible lorsqu'elle est examinée en termes de fonction de désir total. Cela pu être démontré de la manière la plus convaincante par l'exitation antagoniste du « centre », le coeur et de la « périphérie », les vaisseaux sanguins d'un pénis aryen. Le parasympathique stimule le flot sanguin à la base du pénis et en dilate le gland, lui donnant la forme d'un casque militaire allemand. Dans l'angoisse, un pénis nazi doit surmonter le stress, tandis que dans le plaisir il peut travailler paisiblement et lentement. Le fait que le nerf optique d'un homme fruité inhibe les glandes salivaires et stimule la sécrétion d'adrénaline, et produit ainsi l'angoisse. Donc cela est plein de sens en ce qui concerne la fonction de l'angoisse homosexuel. De même, il est plein de sens que, dans un état de plaisir, l'anus se décontracte comme le diaphragme d'un appareil photo. Réciproquement, dans un état de paralysie angoissée, l'anus se ressere très rapidement. Maintenant, même la science appuyait toutes les angoisses des homosexuels.

Veston rose2.PNG

Hitler se fit l'égal de DIEU et se donna le titre de "Früitenz-Führer", omnipotent, omniscient et omnifruitant, capable de réunir ensemble tous les mecs de la terre. La scène était préparée pour une nouvelle masse, qui allait l'acclamer, une masse coincée entre sa propre faiblesse et la grande satisfaction que donne l'idée du plaisir entre hommes. Maintenant, l'univers au complet hurlait "ELLE HITLER !". Les nazis avaient depuis plusieurs lustres, luttés pour le principe de la "Frütenz FeiF Schulgemeinde"; l'accomplissement de soi selon des voies nouvelles et modernes, et pour le droit des homosexuels de dominer le monde.

emblème de la SS-Badenfruitenz Feif

1988, année de propagande massive

De la propagande commémorant le 50e anniversaire des Jeux de 1938

En 1988, afin de commémorer le 50e anniversaire des Jeux Olympiques de 1938, Hitler instaura une vaste campagne de propagande visant directement la nouvelle jeunesse montante. Pour ce faire, rien de mieux que de placarder des millions d'affiches nouveaux genres. Ces grandioses illustrations avait pour but de rappeller le souvenir de ces grandes olympiades. Tout ceci n'était en fait qu'une allusion politique bien réelle, celle du totalitarisme homosexuel et du culte de la personnalité.

La jeunesse se précipita en grand nombre vers Hitler. Il utilisa son pouvoir pour inculquer à cette jeunesse une nouvelle manière de vivre, une vie à saveur de fruits. L'augmentation des pulsions perverses et anti-sociales après une pertubation de la fonction sexuelle normale était une découverte nouvelle. La tentative d'apporter de l'ordre dans ce qui semblait chaotique fut couronnée de succès. Dans un élan propagandiste d'envergure et sans précédents, une édition spéciale de Mein Kampf sera ré-éditée. Plus de six millions d'exemplaires furent imprimés. L'État de Bavière avait maintenant pour l'éternité tous les droits sur le best-seller de notre dictateur. Ces olympiades représentaient beaucoup pour Hitler. Cette année là il introduisit la torche olympique inspiré par l'empereur romain Néron Laliberté. Le fameux salut nazi serait en réalité le salut olympique et non celui de Benito Mussolini. Après avoir été rejeté par l'Académie des Beaux-Arts, Hitler se vengea à sa manière en dessinant lui-même de slendides affiches propagandistes en souvenir de ces Jeux de 1938 exclusivement masculins.

édition spéciale de Mein Kampf avec photo, autographe, sceau officiel des Jeux de 1938 et Aigle du NSDAP en filigrane


Décorations SS•Früitenz Badenz Feïf

Médailles d'honneur SS•Früitenz Badenz Feïf

Après la Seconde Guerre Mondiale de nouvelles décorations virent le jour. Ici nous pouvons voir celles réservées aux officiers et sous-officiers de la Schutzstaffel.

  1. L'Ordre du Phallus (forgée d'acier de l'épée de Conan)
  2. La Banane d'Honneur (forgée de bronze de la statue de Néron Laliberté)
  3. Les Cerises de la Commémoration (forgées de plomb fini nickel)
  4. Les Bananes de la Libération (forgées de velour de la Rhénanie)

Nouvel homme, nouvel étendard

Suite à tout ces changements, Hitler devait y agencer son drapeau nazi.
On inversa le rouge et le noir par du turquoise et rose.
Deux cocottes de pin et le Totenkopf-SS viennent délicatement soutenir la croix gammée.
nouveau drapeau nazi de 1946

Nous sommes forçés de constater que cet étendard à un pouvoir quasi-hypnotique.

Prisons nouveau genre nazi

le faux pénitencier en carton "Cabaret Tréblinka"

Les camps de concentration devenus des parcs d'attraction, Hitler instaura des prisons nouveaux genres. Ces prisons étaient gardés par les SS Austro-Prussiens. Ces gardes apatrides sont totalement dédiés et lourdement armés. Ils portent fièrement le vieil uniforme euro-slavien. Autours du monde, les nazis construisirent 135 millions de ces prisons en carton. En fait ce n'était qu'un décor ne pouvant contenir que quatre comédiens maximum. Ces prisons avaient pour but de faire croire aux gardes SS Austro-Prussiens qu'ils étaient indispensables. Ce prenant pour l'élite, il se renforçaient mentalement. Les meilleurs recevaient une magnifique Croix de Fer en carton. La longue baïonnette sur leurs fusils étaient un symbole de la première guerre mondiale et le triste souvenir du meutre de l'Archiduc de Prusse.

Auschwitz Kingdom

Hitler fit de Auschwitz-Birkenau le plus grand centre d'amusement jamais construit par l'homme et y transféra tous les plus grands monuments du monde tels que la Tour Eiffel, la pyramide de Khéops, Magic Kingdom, la statue de Néron Laliberté, la Grande muraille de Chine et la station spatiale internationale (ISS). Comme à la belle époque on y arrive par train, entassé comme des sardines dans des wagons insalubres avec des centaines d'autres visiteurs. Là est toute la magie de votre visite à Auschwitz Kingdom. C'est ainsi que le visiteur ressent un peu la frayeur que des millions ont vécu à l'extrême au temps où cet endroit était un véritable abattoir. Après cette arrivé immersive, les visiteurs et surtout les enfants se sentent soulagés en voyant le titanesque parc d'amusement. Les visiteurs sont libres d'aller se rafraichir dans les douches du site.

Photo du chantier de construction du gigantesque parc d'amusement Auschwitz Kingdom

Télé Früitie-Früita

Tvfruita.png

Lorsque les nazis prirent le contrôle de toutes les stations radios et télés de la planète, Hitler produisit lui-même une émission quotidienne d'information : Früitie-Früita. Dans un décor d'une fruiterie Berlinoise, on pouvait s'informer des dernières nouvelles internationales. On diffusa également sur cette chaîne "Les veuves d'Auschwitz-Birkenau", un feuilleton quotidien inspiré des camps de la mort. Sans oublier, "Zwischenspiel POLIZEI #38", télésérie policière qui marqua plus d'une génération. Télé Früitie-Früita diffusa également de grands documentaires comme "La Chienne du 3e Reich", célèbre pour ses coupes anatomiques dont certaines, envoyées dans les universités, serviront longtemps aux étudiants en médecine allemands.

Die Witwen von Auschwitz-Birkenau
La chienne de Buchenwald
Zwischenspiel POLIZEI #38

Décès de Hitler et début du 4e Reich

Hit4.png

Hitler décéda le 12 juin 1981 paisiblement de cause naturelle, c'est-à-dire d'un anévrisme colorectal généralisé. Jusqu'à la fin, notre Früitenz-Führer à livré combat contre la maladie, soit une bonne dizaine de minutes . Et pour que les choses soient plus rapides, il croqua une pilule de fentanyl et se tira une balle dans l'anus avec son Walther PPK. Selon ses ordres, il sera désinfecté, vermifugé, incinéré et mis en terre dans l'arrière-cour de la Chancellerie. On raconte que peu de temps après les tristes événements ont poussés de délicieux petits fruits-des-champs à l'odeur ZYKLON B dans le jardin de la Chancellerie.

L'abolition finale MONOBOOK par les NAZIS

ancienne apparence MONOBOOK

En raison d'un nouveau règlement sur la confidentialité des données (RGPD, règlement général sur la protection des données), FANDOM se voit contraint de supprimer l'apparence Monobook. Le 25 mai 2018, toutes les communautés Monobook seront converties en apparence FANDOM par les nazis. Si l'histoire est toujours écrite de la main des vainqueurs il ne restait plus qu'à tout effacer les sources encyclo-informatiques que les dernières décennies avait vu se définir et s'universaliser sur ce qu'on appelle l'internet. Seule la désencyclopédie devait y survivre, s'adapter ou tout simplement se donner de nouvelles couleurs et de nouvelles formes, plus féminines, mais tout en muscle...

mouvement Faschiste-Fruité
Et toi, es-tu fruité?
Please vote below. Results will be shown when you have voted.
You are not entitled to view results of this poll before you have voted.
There were 4 votes since the poll was created on 17:11, 3 April 2019.
poll-id 2B3D9792320DECAF2F0A2EA4A5A37CE7

La Croix de Fer 2e classe sera toujours la décoration préférée de Mein Früitenz-Führer
'FRüiTIE,Früita 'Oi ! Oi ! Oi ! ♫♪ ♬ ♫ ♫ ♪ ♫
Audi SS Eva Brown
Cet article a une chance non nulle de figurer dans le Best Of ou de ne pas en être.
S'il vous a enthousiasmé, votez pour lui sur sa page de vote ! Ou pas.