Utilisateur:Artough/Vélo

From Désencyclopédie
Jump to navigation Jump to search

Le Vélo (de vélocipède, du latin vélo qui veut dire "rapide" et de cipède qui veut dire "vélo") est l'avenir de l'Homme. La voiture ayant été désignée comme l'outil de la destruction de notre écosystème, il convient désormais à tout un chacun d'apprivoiser cet objet majestueux, durable et écologique. Ayant tiré avantage de la pandémie mondiale et du confinement généralisé pour adapter nos villes à ce noble et ancien mode de locomotion, l'humanité est enfin prête à épouser sa vraie nature : celle d'une espèce pédalante au cul bleu.

Origine du vélo

Les hommes des cavernes connaissaient bien les vélos, dont les troupeaux parcouraient la savane accompagnés de mélodieux concerts de sonnettes. Les infortunées créatures n'allaient pas très vite sur le terrain escarpé des plaines anciennes, la branche VTT de l'évolution des vélos étant beaucoup plus tardive. Pataugeant ainsi, les vélos étaient des proies faciles pour les hommes des cavernes. A priori, un homme des cavernes n'avait pas grand-chose à tirer d'un vélo ; à la limite la selle pouvait servir de cache-sexe (faut la mettre dans le bon sens, essayez ça fait son petit effet), le guidon ou les pneux pouvaient être utilisés comme chewing-gum, et les muiciens des cavernes pouvaient se servir du cadre pour jouer du triangle. Mais, dans l'ensemble, massacrer un pauvre vélo pataugeant dans la savane, incapable de s'échapper d'un homme des cavernes courant lourdement tel le demi-singe qu'il est encore, c'est de la cruauté gratuite.

Groumpf a l'air rigolo vu comme ça, mais méfiez-vous car c'est un bel enculé.

Avec l'invention des routes pavées pendant l'Empire romain, les vélos purent être utilisés come moyens de transport. Les Romains firent alors une découverte importante : le vélo fait sacrément mal au cul, et c'est encore pire sur des pavés. Les vélos furent donc réservés aux jeux du cirque, où les pistes en polyuréthane permettaient des joutes endiablées. Les courses de chars tirés par des vélos étaient une des activités les plus appréciées de ces évènements, et le célèbre vélicharriste Ben-Hur Armstrong est encore connu de nos jours.

Aujourd'hui, les vélos sont produits dans des élevages massifs et ne voient que peu la lumière du jour, réduits à de simple produits de consommation courante. Les vélos bios sont hélas trop chers pour le consommateur-cycliste moyen, qui doit déjà investir une grosse somme dans de la crème pour hématomes du cul.

Une batterie de vélos, que l'on a fait engraisser aux OGM.

Comment faire du vélo

Pour faire du vélo, il faut d'abord l'amadouer. Pour cela, saisissez-le par les parties génitales.

Oui oui, vous avez bien lu.

Les parties génitales.

C'est ça :

Velo13.jpg

Voilà. Ca, c'est la bite du vélo. Vous vous sentez un peu sale ? C'est normal. Ca va passer. Au fait, n'oubliez pas de soigner vos hématomes du cul.

Commencez à pédaler. Là. C'est bien. Vous sentez le poids du vélo entre vos cuisses ? Cette selle qui vous tamponne délicatement les fessiers. Hmm. C'est bon. Allez-y, pédalez de plus en plus vite. Petit à petit. Plus vite.

Ouh ! Vous allez bien vite. Passez à la vitesse suivante en tournant délicatement la bite le guidon.

CLAC !

Ouh, vous avez entendu ce petit bruit ? Ce "clac". Ca vous a fait du bien non ?

Allez, encore.

CLAC !

Hmmm. Ca vous fait des choses. Vous allez bien vite. C'est grisant, n'est-ce pas ?


ATTENTION MAIS REGARDEZ DEVANT VOUS, BORDEL !

MERDE MAIS C'EST PAS VRAI !

Vous avez failli rentrer dans la vieille ! Putain mais c'est pas vrai, qui est-ce qui m'a foutu un débile pareil ? Vous avez jamais fait de vélo de votre vie ou quoi ? Hein ? Meuh meuh meuh ? C'est tout ce que vous savez répondre ? Mais vous êtes aussi utile qu'un tas de truite avariées ! Nom de Dieu mais qui est-ce qui m'a foutu un débile pareil ! Merde !

Le syndrome du cycliste

Le vélo en quantité modérée est bon pour la santé. Attention toutefois à ne pas en abuser ! Le syndrome du cycliste a frappé plus d'un tourneur de bite guidon au cul bleu qui aura abusé des bonnes choses.

Les symptômes sont assez facilement repérables : la personne atteinte du syndrome commencera à perdre ses poils de jambe, et développera une forme avancée de daltonisme. Il risquera de perdre pied avec la réalité ; en réaction à cette sensation terrifiante, nombre de cyclopathes (personnes atteintes du syndrome du cycliste), afin de s'assurer de la forme de leur enveloppe corporelle, enfileront des combinaisons de plus en plus moulantes laissant l'anatomie du porteur clairement visible dans tous ses replis, ce qui les ressurera quand à leur emprise sur le monde physique. Par ailleurs, certaines victimes développent une paranoïa schizophrénique, refusant de sortir sans lunettes de soleil et couvre-chef ridicule, afin de ne pas être reconnu. Le daltonisme les amèneront à un choix de couleurs immonde pour leur combinaison et leurs couvre-chefs.

Les pensionnaires de la section cyclisme de l'Hôpital Sainte-Anne.

Les complications sont nombreuses. Un cyclopathe à un stade avancé (reconnaissable à la corne recouvrant l'espace du cul posé sur la selle) enfilera des combinaisons de plus en plus moulantes jusqu'à risquer l'étouffement. D'autres, de plus en plus paranoïaques, iront jusqu'à parcourir la France de long en large afin de fuir leurs persécuteurs imaginaires, jusqu'à mourir d'apuisement.

Les pistes cyclables

Comme je le disais en introduction, mais vous avez probablement déjà oublié espèce de pauvre tache, les pouvoirs publics ont profité du confinement pour répandre des pistes cyclables un peu partout dans nos villes. DRING DRING Cela, afin de favoriser la mobilité douce et non polluante. Maintenant que tout DRING DRING le monde se déconfine, vous DRING DRING vous disez donc qu'il serait temps de profiter de ces nouvelles installations pour aller joyeusement vous balader et faire de l'exercice en prenant l'air, qui reste DRING DRING malgré DRING DRING tout DRING DRING vicié par les nécessités d'une ville moderne. D'ici à ce qu'ils inventent le vélo-cargo qui peut livrer 600 bières à un bar tous les jours, on aura eu le temps d'inventer le couteau qui dégèle DRING DRING le beurre tout juste sorti au frigo pour l'étaler sur les tartines. Non mais franchement, on est capables de créer des pornos en réalité virtuelle et personne n'a inventé de putain de DRING DRING couteau à dégeler le beurre ! Vous trouvez ça normal, vous !

Etant donné que vous avez appris à faire du vélo en tournant la bite guidon grâce au paragraphe précédent, vous pouvez désormais monter sur un vélo vous-même et découvrir ce que cela fait de parcourir la rue ainsi mobile et aéré, et accessoirement arriver à destination collant de sueur et les poumons défoncés par la pollution en ayant manqué de vous faire percuter cinquante fois par des Turcs ou des Roumains en Mercedes. DRING DRING Mais attention ! Un phénomène DRING DRING étrange DRING DRINGsemble DRING DRING s'emparer de ceux décidant de faire du vélo leur principal moyen de locomotion, d'autant plus s'ils le font en famille. En effet, rouler trop longtemps sur ces pistes cyclables vous donnera l'impression d'avoir rejoint un genre de peuple élu.

Non mais regardez-moi l'air supérieur de cette petite conne !

Les gens qui roulent sur les pistes cyclables paraissent être tous pénétrés d'une sorte de droit divin faisant d'eux les rois de la route, et gare à ceux ne respectant pas ce droit. DRING DRING Non seulement ils ne se gêneront pas pour marteler leur sonnette de merde et copieusement vous insulter si vous marchez sur leur précieuses piste cyclable, DRING DRING mais DRING DRING ils DRING DRING n'hésiteront DRING DRING pas DRING DRING à DRING DRING vous DRING DRING rentrer DRING DRING dedans DRING DRING si DRING DRING vous DRING DRING remettez DRING DRING en DRING DRING cause DRING DRING leur DRING DRING privilège DRING DRING sacré.

AH DRING DRING C'EST DRING DRING CHIANT DRING DRING HEIN DRING DRING ? DRING DRING BEN DRING DRING C'EST DRING DRING COMME DRING DRING ÇA DRING DRING LES DRING DRING VILLES DRING DRING MAINTENANT DRING DRING ENFOIRÉ DRING DRING T'AS DRING DRING INTÉRÊT DRING DRING À DRING DRING T'Y DRING DRING FAIRE

N'emprunte pas cette route, malheureux !

L'avenir du vélo

Bon, jouons franc jeu. Jusqu'ici, vous croyez avoir lu un article normal de la Désencyclopédie. Bon, ok, admettons, un article très au-dessus de la moyenne. Maintenant qu'on se connaît un peu mieux, vous et moi, et que je vous ai bien fait rigoler, il faut que je vous parle d'homme à homme. Oui parfaitement, d'homme à homme. Je pense que vous devinez où je veux en venir.

Laissez-moi vous poser une question : à la lecture de cet article, vous a-t-il semblé que j'étais un bouffeur de quinoa ? Non, évidemment. Vous l'aurez deviné : je suis un de ceux qui ne se laissent pas avoir par le discours bobo bien-pensant qui empoisonne nos sociétés. Moi j'ai su lire entre les lignes et repérer les signes. Moi je sais que les pistes cyclables ont été mises en place dans le but de faire s'écrouler notre civilisation. Et au profit de qui ? Réfléchissez. Le vélo, c'est le moyen de déplacement de quel peuple à votre avis ? Un indice : je vais chercher "bicyclette" dans Google Images et vous donner le résultat. Vous allez voir, c'est très surprenant.

Vous voyez je vous mens pas ! Il y a même encore la barre pour écrire qui clignote dans la boîte.

Eh oui.

Les chinois.

Les chinois ils veulent tous nous transformer en bobos au cul bleu. Pourquoi ? Eh bien pour qu'on ait trop mal au cul pour s'asseoir à la table du conseil de sécurité de l'ONU. Je vous mens pas.

Et d'ailleurs, le bruit que fait votre sonnette quand vous tirez dessus ? Diring Diring. Regardez bien :

DIRING DIRING



DIRING DIPING



XING DIPING



XIN DINGPING



MAO ZEDONG


Vous voyez ? Vous trouvez pas ça bizarre, vous ? Un mec mange une soupe à la qualité douteuse dans un marché chinois et la planète est malade ? Et pendant qu'on nous force à rester enfermés, les "pouvoirs publics" foutent des routes à chinois partout dans nos pays ? Réveillez-vous !


RÉVEILLEZ-VOUS, PAUVRES INCONSCIENTS !
Cet article est sponsorisé par la campagne 2020 de Donald Trump.