Réformer les retraites rapidement et facilement (tuto)

From Désencyclopédie
Jump to navigation Jump to search


Quand on tient les manettes d’un État, être à court d’idées, c’est ballot. Les gens nous élisent pour faire des trucs, à la base. Idéalement pour faire avancer la société, mais déjà si on fait des trucs, c’est pas mal. Alors, il faut avoir des idées.

La plupart des politiciens se contentent d’avoir des idées molles, sans fond, sans âme, sans personnalité. Par exemple : « rendre les frites obligatoires dans toutes les cantines à midi ». Ou : « aller péter sur la Lune ». Ou encore : « niquer leurs races aux Arabes (sic) ». Ou même pire : « planter un chapeau sur la tête de Bob ».

Mais toutes ces méthodes sont aujourd’hui dépassées. Les gens veulent du nouveau, ils en ont marre des Marseillais à la télé. Quand ils se branchent sur BFM, ils veulent du sang, de la castagne. Ou au moins un peu d’action, de suspense.

Voyons voir ce qu’on peut faire pour remédier à ce problème :

  • une petite guéguerre à l’Allemagne ou aux États-Unis (au choix). Ça fait passer le temps, et pour ce qui est de l’action, on est servis. Par contre, ne SURTOUT pas oublier, quatre ans plus tard, de tweeter : « C’était une blague, en fait on s’aime bien mdr ». Et organiser une petite sauterie pour fêter l’armistice en bonne et due forme.
  • rendre les bonbons gratuits pour tout le monde, dépénaliser la prostitution, le cannabis et de manière générale toutes les drogues, même les sketches de Jean-Marie Bigard. Très cool ça, sauf que comme vos co-ministres seront aussi concerné.e.s, ça risque de se retourner contre vous.
  • faire de l’écolog… ah pardon j’avais confondu avec un autre manuel destiné aux planètes (« Arrêter de se réchauffer en 10 minutes chrono »).
  • augmenter les sal… oh, my bad, j’ai encore confondu avec un autre bouquin : « Arrêter d’être pauvre (garanti sans prise de tête !) ».
  • envoyer une ministre prendre des poses suggestives pour un magazine de charme. Très excitant. En plus, ça détend le peuple masculin hétéronormé cisgenre. Le rendement social est énorme.

Mais bon, encore faut-il trouver une ministre 1° un minimum attirante et 2° consentante pour faire ça. Et c’est pas gagné.

Trop de politiciens débutants se fourvoient dans ces futilités. Corrompus par le venin de la vanité, ils finissent toujours par se fracasser contre les récifs du manque d’inspiration, pour finir dans la moulinette de la vindicte populaire. Résultat : ils se font empapaouter aux élections suivantes, et sont condamnés à passer le reste de leurs misérables jours dans une cave sombre et humide.

Nan, j’déconne. Quoi qu’il en soit vous avez toujours une retraite astronomique, donc c’est cool, bravo.

Mais l’année dernière, la science a attesté formellement la qualité et la popularité sociale d’une nouvelle idée : réformer les retraites. (Pas les vôtres, rassurez-vous.)

En effet, on ne compte plus les bénéfices d’une telle activité :

  • ça vous donne énormément de boulot pour pas grand-chose (économiser potentiellement 12 M€, dans ces eaux-là). Comme ça, vous pouvez dire que vous faites des trucs. C’est un atout imparable.
  • ça fait travailler les gens plus longtemps, donc logiquement, il y a plus d’emplois et donc de travail, etc. Et les gens vivent plus longtemps, donc plus de travail ça fait plus de vie. LE CERCLE VERTUEUX on vous dit !
  • et en plus, c’est très rigolo.

Alors, qu’attendez-vous ? Prenez un papier, un stylo et écrivez-le, ce putain de projet de loi !

Écrire la loi

Modèle:…

La faire passer démocratiquement

C’est bon, vous l’avez ?

Bon ! Vous avez fait le plus dur. La suite, généralement, c’est de l’eau : vous présentez votre papier au parlement, qui vous est entièrement acquis. Ensuite, vous demandez au président de le promulguer, et hop, c’est fini.

Et si vous êtes minoritaire au parlement… Pas de panique ! Egosillez-vous joyeusement à déclamer la formule magique suivante : « Quarant ! Qu’à Troie !  Quarant ! C’est un… Quarant ! Neuf, Troie ! »

Bravo ! Le parlement est maintenant d’accord avec vous. Très démocratiquement, en plus. Toutes nos félicitations.

Convaincre

Faisons un peu d’étymologie, si vous le voulez bien.

Techniquement, « convaincre » est un verbe formé à partir des mots « con » et « vaincre ». Convaincre consiste donc à vaincre les cons. Basique.

Pour ça, vous avez le droit à deux méthodes :

  • prouver aux cons qu’ils sont bel et bien cons, car vous vous n’êtes pas con, loin de là ;
  • mettre une sacrée fessée – de manière préventive et en légitime défense – à ceux qui ne sont toujours pas convaincus.

Voire les deux en même temps, quand les choses se gâtent.

Prouvons aux cons qu’ils sont bel et bien des sous-merdes indignes de l’espèce humaine (démocratiquement)

Les sondages d’opinion sont un très bon moyen de montrer aux gens que votre projet bénéficie d’une assise, d’une légitimité démocratique qui rend ce dernier absolument incontestable. En effet, les sondages sont généralement très très crus par les gens. Celui sur la question « Emmanuel Macron a-t-il oui ou non une moumoute ? » (2016) a été deux fois plus traduit que la Bible, d’après une étude sérieuse.

Pour faire un sondage, vous prenez un calepin, un stylo et vous allez voir les gens dans la rue, en leur demandant s’ils soutiennent ou non votre amusante réforme. Vous faites deux colonnes, une pour les « oui » et une pour les « non ».

Exemple :

- Bonjour madame, je suis Prunier De La Serpillière, je voulais savoir si vous étiez pour ou contre ma réf…

- ORDURE ! CRETIN ! GRAINE DE FASCISTE ! JE VAIS TE MANGER TES GRANDS MORTS GROS FILS DE PUTE ! SAC A MERDE ! ESPECE D’ENCULE ! SALE RACLURE DE POLITICARD DE MERDE !!

- Bonn, du coup je pense que je peux cocher la case non, hein… Bonne journée madame !

- BOUFFON !!!

Ou encore :

- Bonjour, je voul… houlàlà, c’est pas très raisonnable hein… houlà non… pouvez-vous… juste poser votre arme s’il vous pl… non non non c’est bien je m’en vais voilà regardez je m’en vais c’est bien et je vais cocher la case non et je vais m’en aller c’est très amusant. Voilà, tout doux.

Vous observerez donc que la plupart des réponses seront… plutôt directes. D’autres seront en revanche plus ambiguës, qu’il vous faudra donc interpréter pour en tirer profit :

- Mmh… mhh… mmfmffrgh…

- *frappe à la porte* B… bonsoir messieurs dames, est-ce que vous avez deux minutes à m’accorder ?

- Mmh… oh ouiii…

- Louée soit votre amabilité, monsieur ! Je voulais tout simplement…

- Ouiiiiiirfh…

- … vous demander : est-ce que vous soutenez la réforme des retraites du gouvernement ?

- Mmhhoui… oh c’est bon ça…

- Donc vous vous réjouiriez que je reste en poste, malgré toute l’opposition syndicale et manifestante à mon projet ?

- Mhhh… ouii… continue… mm hh eNcOrE…

- Ok, super ! Merci pour votre temps, hein. Bonne soirée !

- Mmh… aah… oh je vais venir…

- Vous m’offrez un verre ? C’est gentil !

Dans notre cas pratique, ça nous fait 33 % de soutien, c’est quand même énorme pour une réforme de ce type. Quel talent !!

Recyclage.png
PotDeVin.png

A voté !
Bienvenue dans le monde merveilleux de la politique

Ukraine fight.jpg


Vide-ordures - Animal mort 2009 - Une page de détente - La fête des bras coupés de Bouloulou-bantou-bantou - Cindy Sander - CM2 : Les élèves français sensibilisés au drame de l'Holocauste - Rap Battle au Salon de l'agriculture à Paris - Spiderman 7 : Spiderman et Xavier Bertrand - Ségolène Battle Royale - South Neuilly - Diplomatie occidentale - Journal d'un fou - Le blog de Jean-Michel Aphatie - Désirs d'avenir point com - Nouvelle Droite - Parlement - Écologie - Asile politique - Capitalisme - Démagogie - Débat présidentiel 2012 - Réformer les retraites rapidement et facilement (tuto)


ClownPolitique.png  Portail du Gouvernement