Article N° 10134

From Désencyclopédie
Jump to navigation Jump to search
Article n° 10134
A10134-1.jpg
Photo candide de l'article n° 10134.
Informations générales
Nom complet Article N° {{#expr: {{Totalarticles}} + 1 }}
Naissance 18 août 2020
à Désencyclopédie:Créer Un Article
Mort ????
à Forum:Big_Brother/Article N° 10134
Nationalité Française
Pseudo(s) Art. DiX xX134Xx
Site officiel https://desencyclopedie.org/wiki/Article_N%C2%B0_10134
Chronologie
Article précédent :
Province
Article en cours :
Article N° 10134
Article suivant :
Mort de l'article N° 10134

Bonjour et bienvenu dans l'article n° 10134 de la sencyclopédie.

Particularité de l'article n° 10134

Cet article à la particularité d'être le 10134ème de la désencyclopédie et puis c'est tout.

Création, vie et mort de l'article n° 10134

Création

L'auteur de l'article n° 10134 a vu un commentaire de WiiKend disant qu'il fera bien un article nommé "Article N° 7000" à l'occasion de la création du 7000ème article. Cependant, puisqu'il semblerait que Wiikend n'ait pas tenu sa promesse, l'auteur de cet article en a profité pour honteusement lui voler sa blague. Sauf que le moment pour faire l'article n° 7000 était passé.

De même pour l'article n° 8000, n° 9000 et n° 10000. Il aurait donc fallut attendre l'article n° 11000 pour pouvoir faire la blague. Un plan qui, à premier abord, peut sembler tout à fait viable, mais si l'on se penche sur les statistiques du site, on voit tout de suite que ce n'est pas possible. Pour mieux comprendre, voici un graphique recensant le nombre d'article du site au fil des années :

Évolution du nombre d'article de la sencyclopédie

En le regardant, on peut immédiatement faire deux observations :

  • 1ère observation : Il s'est passé un truc extrêmement étrange avec le nombre d'articles de la entre 2015 et 2019
  • 2ème observation : Le nombre d'articles n'augmente pas assez rapidement.

Pour d'évidentes raisons, on pourra ignorer la première observation. En se concentrant donc sur la deuxième observation, on se rend vite compte que l'article n° 11000 ne sera pas disponible avant un certain temps. Pour être plus précis, une étude statistique de l'université de Stanford a déterminée que l'article n° 11000 sera créé le 12 mai 2027 à 15h21 et 1382 millisecondes ou, histoire de vulgariser ces termes scientifiques abscons : pas tout de suite.

L'auteur de l'article a donc du se contenter de créer l'article n° 10134, c'était plus simple.

Sitôt dit, sitôt fait !

Vie

L'article n° 10134 a vécu. Mais pas dans le sens où il était vivant. Ça serait absurde.

Certaines personnes l'ont lu. Plus de personnes ne l'ont pas lu. Rien à voir avec la qualité de l'article n° 10134, c'est juste qu'il y a moins de personnes qui lisent la sencyclopédie que de personnes qui ne lisent pas la sencyclopédie. Encore une fois, rien à voir avec la qualité de la sencyclopédie, c'est juste qu'aucun livre/article/site/instructions sur le plat surgelé/journal ne peut prétendre avoir plus de lecteurs que de non-lecteurs. À part peut-être la bible.

Mais là, encore une fois (bis), rien à voir avec la qualité du bouquin, parce que je ne sais pas si vous l'avez lu, mais c'est un peu naze. Ça ne mérite définitivement pas une communauté de fans aussi importante que ça.

On ne sait pas où, ni comment l'article n° 10134 sera enterré, mais il est possible que la tombe ressemble à ça.

Mort

L'article n° 10134 mourra probablement à un moment, mais nous ne savons pas quand. Et de toute façon, vu que vous êtes en ce moment sur l'article n° 10134, si ce dernier meurt, il sera impossible à son auteur d'y rajouter dedans les informations concernant sa mort, puisqu'il sera mort.

De plus, la nécromancie d'article est fortement déconseillée depuis un incident avec l'article n° 293. Mais ça, ça date des heures sombres de la sencyclopédie où tout était encore en québecois. De toute façon, il est aussi fortement déconseillé de parler de cette période depuis un pacte du sang que les premiers administrateurs français ont fait. Ces derniers sont, par la suite, morts du SIDA et c'est probablement mieux ainsi, ils en savaient de toute évidence beaucoup trop concernant les pouvoirs antédiluviens de la québecoise. Ces secrets, maintenant morts avec eux, ne pourront plus jamais fort de mal à qui que ce soit.

Ah et au passage, l'article n° 293 devait probablement être à propos de l'hostie de tabarnak ou une merde du genre, mais ce n'est pas important.

Pour en revenir à la future mort de l'article n° 10134, vous pouvez toujours aller vérifier l'article Mort de l'article N° 10134 que l'auteur de cet article se fera un plaisir de compléter, une fois la mort de l'article n°10134 elle aussi complétée.

Controverse concernant l'article n° 10134

Entre sa création et sa future mort, l'article n° 10134 a dû endurer bien des controverses.

Controverse sur le plagiat de WiiKend

De toute évidence, une controverse concernant le plagiat de l'idée de WiiKend a éclaté sitôt l'article créé : quelques lecteurs bien observateurs ont vite remarqué que l'idée derrière l'article n° 10134 ressemblait beaucoup à une idée que WiiKend avait mentionné il y a certain temps à un certain endroit. Alors où exactement ? Je ne sais plus, j'ai lu ça hier et je me suis dit que ça serait drôle de lui chouraver le concept, mais je suis ensuite allé me coucher ivre et en conséquence, je sais plus où j'ai lu ça. Mais c'est sûr par contre, il l'a dit !

D'autres lecteurs, encore plus observateurs que la première vague se sont même rendu compte que l'auteur de l'article n° 10134 avait purement et simplement admis son méfait dès la première phrase de la partie Création de l'article n° 10134, prouvant que non seulement qu'il était coupable, mais aussi que les lecteurs de la première vague n'avaient absolument pas lu l'article n° 10134 et que leurs accusations devaient soit être le fruit du hasard ou de leur stupidité. Les lecteurs stupides de la première vague furent un peu énervés qu'on les accuse de faire des choses au hasard, alors que c'était tout à fait planifié. Alors certes, mal planifié, mais planifié quand même.

Une grande guerre éclata ensuite entre les lecteurs de la première et de la deuxième vague, ne laissant aucun survivant. La controverse décéda en même temps qu'eux, laissant l'auteur de l'article n° 10134 intact.

A noter que WiiKend, la probable plagié, n'a toujours pas réagi à ce possible plagiat, qui reste non-prouvé suite à la mort des personnes qui auraient été en mesure de le prouver lors de la grande guerre de l'article n° 10134. Nous lui laisserons donc une boîte pour s'exprimer si il le souhaite :

La boîte dédiée à la réponse de WiiKend si il souhaite s'exprimer.
La boîte dédiée à la réponse de WiiKend si il souhaite s'exprimer.

Espace dédiée à la réponse de WiiKend si ce dernier semble bon de répondre à la possibilité d'un plagiat d'une de ses idées.

Il est toutefois important de noter qu'après cet épisode sanglant de la sencyclopédie, l'auteur de l'article n° 10134 jura que plus jamais il ne plagiera un autre auteur de la .

La sencyclopédie, durant l'épisode sanglant. Ça n'a pas l'air si terrible que ça, mais c'était vraiment le bordel. Si si, je vous assure.

Controverse sur la création de l'article n° 10134

Approximativement treize secondes après la mort de la controverse sur le plagiat de WiiKend, une nouvelle controverse débarqua sans prévenir. En conséquence, au moins trois personnes furent surprises par son arrivée et lui demandèrent poliment, mais fermement de bien vouloir appeler en avance la prochaine fois.

Après mantes excuses, cette nouvelle controverse expliqua de quoi elle retournait : des gens n'étaient pas satisfaits de la création de l'article n° 10134, où plus exactement de la raison de la création de l'article n° 10134. En effet, selon eux, il aurait tout-à-fait était possible de créer l'article n° 7000, comme initialement envisagé par WiiKend, en supprimant simplement 3133 articles.

La soupe malodorante à l'origine de ce nouveau massacre.

S'ensuivit un grand tollé généralisé. Un certain Fabrice déclara : « Supprimer 3133 article, juste pour faire la blague de l'article n° 7000 ? Cela n'en va pas le coup ! Beaucoup trop d'articles qualitatifs risquent de passer à la poubelle ! ». L'opposition, qui avait pour figure centrale un autre homme qui, par un pur hasard, se nommait aussi Fabrice, répliqua rapidement : « Vous essayez, mon bon Fabrice n°2, d'affirmer qu'il y a moins de 3133 articles qui méritent d'aller à la poubelle sur la  ? C'est absurde ! Des merdes, ici on en a par millier ! Tenez, regardez ce truc que j'ai trouvé en cliquant sur page au hasard : J'ai pété dans la soupe, ça a quand même l'air d'être tout pourri, non ? »

Le premier Fabrice, soudainement pris d'une furieuse colère s'écria : « Mais qu'entend-je ? On dit du mal de J'ai pété dans la soupe, le seul article de la sencyclopédie a avoir reçu un triple BO ? Qu'avant, on savait même pas que c'était possible ! Mais on va vous péter la gueule pour cette affront ! ». Après s'être un peu calmé, il reprit : « Bon, on va régler ça dans les règles des règles... J'veux dire "de l'art". Alors on se retrouve derrière la cantine à la sortie des cours et on va se faire une bagarre à l'ancienne pour solutionner ce problème ! Ah, et au passage, je suis le premier Fabrice à être arrivé ici, donc c'est moi Fabrice n° 1 et toi Fabrice n° 2, ok ? Non mais ho ! »

A l'heure fatidique, la bataille commença en grande pompe et à grand coup de pompe, mais le clan Soupe avait plus d'un tour dans son sac. Et le tour en question avait pour doux nom un tas de mitrailleuses lourdes. Le clan Suppression se fit, ironiquement, supprimer à vitesse grand V, mais les membres du clan Soupe n'eurent pas le temps de célébrer leur écrasante victoire lorsqu'ils découvrirent la terrible ruse de leurs opposants.

C'est la première image qui apparaît dans google quand on tape "Manuscrit sacré" et je pense que Google en sait plus sur les manuscrit sacré que moi, donc je la mets là.

En effet, pendant qu'ils étaient partis au super U du coin pour acheter leurs fusils d’assaut, Fabrice n° 2 (né Fabrice n° 1) s'en était allé faire un tour sur l'article J'ai pété dans la soupe pour l’effacer. À travers les pleurs et les cris d'épouvante de ses comparses, Fabrice n° 1 jura sur la tombe des gens qu'il venait tout juste d'assassiner qu'il fera tout ce qui était en son pouvoir pour restaurer l'article J'ai pété dans la soupe.

Au fil des années qui suivirent, il partit à la recherche des textes fondateurs de la sencyclopédie dans le but de ré-découvrir les anciennes techniques interdite de nécromancie. Après cinq ans de recherche, il les trouva, par pur hasard, dans un caniveau au détour d'un petit kebab sympatôche en Ontario. Il s'empressa de lire les incantations inscrites dans les vieux parchemins sacrés. Soudainement, un flash de lumière engloutit la rue entière et déchira une fissure à même la fabrique de l'espace temps sencyclopédique ramenant ainsi à la vie l'article chéri, mais causant de ce fait une anomalie temporelle dans les vieux articles.

Pour les plus perceptifs d'entre vous, vous aurez bien compris qu'il s'agit là de ce que nous avions repéré dans la 1ère observation au début de l'article.

De son côté, Fabrice n° 1 disparut entièrement de la ligne temporelle et, à la suite un écho spatio-temporel, le reste du clan soupe disparut à son tour, laissant encore une fois l'auteur de l'article n° 10134 comme seul survivant. Ce dernier, à la vue de ce second massacre se dit qu'il commençait à un peu regretter la création de l'article n° 10134. Avant qu'il n'eût le temps de regretter plus de choses, cause par exemple son choix de carrière, son téléphone sonna. C'était la controverse suivante, qui ayant appris des erreurs de la précédente, l’appela pour le prévenir de son arrivée imminente.

Controverse sur le concept même de numérotation d'article

À peine la controverse précédente conclue, qu'une nouvelle éclata, mais cette fois ayant bien prévenu, personne ne s'en plaint.

Cette énième controverse avait pour cible le concept même de numérotation d'article : l'article n° 10134 était l'article n° 10134 que parce qu'il y'avait 10133 autres articles avant lui. Ce qui est parfaitement logique en soi. Sauf que, si un admin décide de supprimer un des articles précédents, alors l'article n° 10134 n'est plus vraiment l'article n° 10134, non ?

Ce gros con de Fabrice n°3 en vacances à Disneyland Paris sans sa famille, mais avec sa tête de gros con.

Bien qu'une grande majorité des lecteurs et auteurs de la sencyclopédie était plutôt d'accord avec cet argument, une minorité silencieuse écrivit sans faire de bruit que ce qui compte, c'est le moment où un article est écrit et que donc, même si il ne reste au total que 10133 articles à la suite d'une suppression, l'article n° 10134 sera toujours l'article n° 10134 puisqu'écrit en 10134ème. La majorité bruyante s'exclama haut et fort qu'elle n'était pas d'accord avec cette théorie tandis que la minorité silencieuse mina des mots grossiers dans la direction de ses opposants.

La situation aurait pu s'achever ainsi, les deux groupes n'ayant pas nécessairement envie de se foutre sur la gueule après avoir assisté à deux guerres ultra-violentes d'affilée, mais c'était sans compter une minorité encore plus minoritaire que la minorité silencieuse puisque composée d'un seul homme : un certain Fabrice n° 3. Alors pour des raisons de flemme de taper « n° 3 » à chaque fois, je vais, à partir de ce point, simplement écrire Fabrice pour parler de lui. Et je pense que ça ne gênera personne vu que de toutes façons les deux autres Fabrices sont, respectivement, perdu dans l'espace-temps et mort derrière la cantine.

Ce nouveau Fabrice était en partie d'accord avec la minorité silencieuse, en particulier sur le fait qu'une fois un article publié, il gardera son numéro à jamais. Mais il ajouta le contre-argument qu'à cause d'un nombre important d'articles supprimés, l'article n° 10134 n'était en réalité pas l'article n° 10134, mais bien l'article n° 17529. Il se fit immédiatement insulter de tous les noms d'oiseau possible, parce que personne ne l'aime ce gros con de Fabrice. La colère de la minorité et majorité était telle qu'ils décidèrent de former une alliance immédiate et éternelle dans le but de péter la gueule à ce gros enculé de Fabrice.

Ils se donnèrent tous rendez-vous après les cours, mais pas derrière la cantine, cause que personne n'avait enlevé les cadavres, pour la bataille finale contre Fabrice. Malheureusement, avant que qui que ce soit n’eut le temps d'en coller une à Fabrice, une fissure dans l'espace-temps apparue. Cette dernière cracha une machine à Kebab du futur de l'Ontario qui écrasa Fabrice d'un coup, un seul.

Les deux groupes étaient forcément un peu déçus. Ils s'étaient vraiment échauffer pour une bonne baston et ce n'était plus possible à cause d'une entourloupe temporelle. Il fût donc décidé que pour se passer les nerfs, ils n'avaient qu'à se taper dessus les uns, les autres.

Bon bref, vous pouvez deviner la suite : tout le monde est mort sauf l'auteur de l'article n° 10134 qui se dit qu'il ferait bien d'instaurer une politique type « On ne rigole pas avec les controverses concernant l'article 10134 ici ! », histoire d'éviter un futur massacre, parce que ça commence à faire beaucoup quand même...

Controverse juste pour faire chier

Peu de temps après la fin de la controverse précédente, une nouvelle controverse apparue quand un certain patrickdu94 publia un message à la rhétorique incendiaire sur la page de discussion de l'article n° 10134 :

patrickdu94 : Bonjours, je sui patrickdu94, un nouvel utilsateur qui a decider de faire une nouvele controverse concernent l'article n°10137 juste pour faire chié. Merci, o revoir.

Suite à ses propos enflammés, patrickdu94 fut instantanément traqué, puis arrêté par les autorités compétentes avant d'être passé à tabac et de mourir dans l’indifférence la plus totale et enfin il fut banni de la sencyclopédie, parce qu'« On ne rigole pas avec les controverses concernant l'article 10134 ici ! »

Le massacre ainsi évité, l'auteur de l'article n° 10134 reçu un coupon -10% à McDo en remerciement.

Conclusion de l'article n° 10134

Le sanglant article n° 10134 n'a pas de conclusion, mais uniquement parce que l'auteur a peur de causer un autre massacre et qu'il n'a pas le temps pour ça, il doit aller utiliser son coupon à McDo. Dommage.

Voir aussi

  • Article 1 - Un article qu'on pourrait penser que c'est le premier, mais en fait non.
  • Accueil - La véritable première page de la sencyclopédie... Je crois.


Cet article a une chance non nulle de figurer dans le Best Of ou de ne pas en être.
S'il vous a enthousiasmé, votez pour lui sur sa page de vote ! Ou pas.


Déntonnoir2.svg.png  Portail de l'Humour à